La 21e Conférence de l’UEMOA érige le CREPMF en Autorité de régulation
0
 

Écouter
La 21e Conférence de l’UEMOA érige le CREPMF en Autorité de régulation

La 21e Conférence de l’UEMOA érige le CREPMF en Autorité de régulation

AIP | Lu 2378 fois | Publié

Le Conseil régional de l’épargne et des marchés financiers de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) change de dénomination et devient l’Autorité régionale de l’épargne publique et des marchés financiers (AREPMF), ont décidé les chefs d’Etats réunis à la 21e conférence de l’UEMOA à Abidjan, vendredi.

Ce changement de dénomination a été signé par les six d’Etats présents lors de ces assises. Il a été motivé par divers raisons. Il s’agit de permettre à cet organe de l’UEMOA d’être en adéquation avec certaines politiques locales et territoriales des Etats membres, de consacrer une dénomination en phase avec le statut et les missions de régulation des marchés publics et financiers de l’Union.

La mise en place d’un marché financier organisé a été prévue par le Traité du 14 novembre 1973 instituant l’Union Monétaire Ouest Africaine (UMOA) qui regroupe huit pays à savoir le Bénin, le Burkina-Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée-Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo. La création officielle de ce marché est intervenue le 3 juillet 1996 par la signature d’une Convention portant sa création.

Cette convention a été la seule signée par les six chefs d’Etats présents à cette 21e conférence.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

La Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) en tournée de séduction auprès des investisseurs et émetteurs maliens

300 femmes de la Marahoué formées à l’utilisation du du Muac, un outil de dépistage de la malnutrition chez l’enfant et l’adulte

Abidjan accueille la 3ème édition du forum sur le dialogue interreligieux

Agboville : Des acteurs locaux du Recensement de la population 2020 sensibilisés

Burkina: l’opposition appelle à "sécuriser les lieux de culte" après une attaque meurtrière contre une église