Côte d'Ivoire: une journée internationale pour célébrer les jeunes filles dans les TIC
0
 

Écouter
Côte d'Ivoire: une journée internationale pour célébrer les jeunes filles dans les TIC

Côte d'Ivoire: une journée internationale pour célébrer les jeunes filles dans les TIC

Didier N'Doli | didierndoli@rti.ci | Lu 1393 fois | Publié

L’Idate (Institut de l’audiovisuel et des télécommunications en Europe) estime qu’il y aurait dans le monde à l’heure actuelle 15 milliards d’objet connectés à internet contre 4 milliards seulement en 2010. C’est pour suivre l’élan et mieux maitriser cette croissance qu’une journée internationale des jeunes filles dans les TIC a été célébrée Jeudi à Abidjan sur le thème ‘’Internet des Objets : opportunités et perspective d’autonomisation de la jeune fille en Côte d’Ivoire’’.

A l’initiative de la journée internationale des TIC dans le monde, la journée internationale des jeunes filles dans les TIC est célébrée chaque dernier jeudi du mois d’Avril. En côte d’Ivoire, c’est l’ARTCI, l’Autorité de régulation des Télécommunications /TIC de Côte d’Ivoire qui a initié cette journée avec comme partenaire l’ONG Femme et TIC.

Pour la représentante de L’ONG Femme et TIC, Marie –Anne Assanvo-N’Guessan, ‘’plus de 111000 de jeunes dans le monde ont pris part à des manifestations pour célébrer la jeune fille dans les TIC’’.

‘’En Côte d’ivoire, ce sont plus de 6000 jeunes filles qui depuis 2011 célèbrent la journée internationale des TIC’’, a-t-elle ajouté.

« 2020 est l’année de l’apogée de l’internet par objet, nous avançons vers un avenir meilleur. Nous voulons que vous jeunes femmes, vous vous appropriée l’internet par objet pour être plus entreprenante et orienter vos choix et carrières. Selon une étude réalisée auprès de 2000 femmes, 88% des femmes utilisent un téléphone connecté en Côte d’Ivoire », révèle Bilé Diémeléou Directeur Général de l’ARTCI saluer l’évènement.

‘’Depuis l’institution de cet évènement en 2011, l’ARTCI en tant que régulateur du secteur suit de près les activités liées au genre. 36% des femmes sont dans les secteurs des TIC donc 26% sont des cadres’’ souligne-t-il.

Une prestation théâtrale des jeunes filles du lycée Mami Faitai de Bingerville pour sensibiliser sur l’importance des TIC et une projection de film documentaire sur l’internet des Objets… ont comblée cette journée.

Le ministre de l’économie numérique, parrain de la cérémonie, a tenu à partager son admiration pour le travail accompli par les femmes dans le domaine des TIC.

Pour Koné Bruno, ‘’Le début de l’autonomisation des jeunes filles passe d’abord par la scolarisation. Dans tous les domaines, les TIC vous font payer moins cher. Les TIC doivent conduire à une baisse des coûts. Les TIC c’est plus de démocratie, c’est plus de liberté d’expression.

‘’Aujourd’hui en Côte d’Ivoire, peu de jeunes filles sont encore formées au TIC, et je prends l’engagement de faire monter le ratio de 15% à 30% d’ici l’an prochain afin de mieux former les femmes et d’assurer une meilleure représentation. Dans 10 ans, 30% des emplois actuels vont disparaitre et 80 % des emplois vont nécessiter la connaissance des TIC. Je profite pour lancer l’opération ‘’Une femme, un ordinateur’’. Aujourd’hui, le secteur des TIC emploie 36% de femmes. Que la jeune fille d’aujourd’hui, la femme de demain, dispose des mêmes droits que les jeunes garçons’’, a-t-il souhaité.

Cette cérémonie a été marquée par la signature d’une convention de collaboration entre l’ARTCI et l’INS dans les domaines liés à leurs activités et des indicateurs du secteur des Technologies de l’information et de la communication (TIC).

D’après une étude menée par Gartner et l’Idate en 2020 on peut estimer que le nombre d’objets connectés en circulation à travers le monde s’élèvera entre 50 et 80 milliards. Chaque personne détiendra environ 6 objets connectés.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Des voleurs de câbles électriques plongent des populations de Toumodi dans le noir

La ministre de la Solidarité de la Cohésion sociale, Mariatou Koné visite les projets d’appui à la réintégration des ex-réfugiés à Tabou

Des enseignants chercheurs exclus de la présidence du jury du baccalauréat 2019

Les maires portugais saluent des relations privilégiées avec la Côte d’Ivoire

Félix Anoblé, maire de San Pedro, présente ses grands projets pour la deuxième ville portuaire du pays

Les plus lus