Coronavirus : le point sur la pandémie dans le monde
0
 

Écouter
Publicite
Coronavirus : le point sur la pandémie dans le monde

Coronavirus : le point sur la pandémie dans le monde

AFP | Lu 5167 fois | Publié

Nouveaux bilans, nouvelles mesures, faits marquants: un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19, qui a fait près de 345.000 morts sur la planète.

- Le déconfinement se poursuit -

Au Japon, l'état d'urgence est levé dans les dernières régions où il était encore en vigueur, notamment la capitale Tokyo. Cette mesure permettait aux autorités d'inciter les Japonais à rester chez eux, mais pas de les contraindre.

En Espagne, Madrilènes et Barcelonais retrouvent leurs parcs et terrasses, tandis que les habitants des autres régions moins touchées par la pandémie peuvent retourner sur les plages. Les terrasses ont aussi rouvert en Grèce et en Bavière.

L'Italie, quant à elle, rouvre ses piscines et ses salles de sport.

Kiev, la capitale ukrainienne, rouvre de son côté son métro, fermé depuis presque dix semaines. L'Iran rouvre les principaux sanctuaires chiites du pays.

- Près de 345.000 morts -

La pandémie a fait au moins 344.964 morts dans le monde depuis son apparition en décembre en Chine, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles lundi à 11h00 GMT.

Les Etats-Unis sont le pays le plus lourdement touché, avec 97.722 décès. Suivent le Royaume-Uni (36.793), l'Italie (32.785), l'Espagne (28.752), la France (28.367) et le Brésil (22.666).

En proportion de la population, hors micro-Etats, c'est en Belgique que la mortalité est la plus élevée (803 morts par million d'habitants), devant l'Espagne (615), l'Italie et le Royaume-Uni (542 chacun), et la France (435). Les Etats-Unis (295) sont encore loin derrière.

- "Erreur" présidentielle -

Le président autrichien Alexander Van der Bellen fait la une des journaux de son pays pour avoir violé le confinement. Une patrouille de police l'a contrôlé alors qu'il était attablé peu après minuit dimanche matin avec sa femme et deux amis à la terrasse d'un restaurant italien du centre de Vienne après l'heure de fermeture obligatoire établie à 23H00. 

M. Van der Bellen s'est excusé et a justifié son "erreur" en expliquant qu'il avait "perdu la notion du temps".

Egalement épinglé pour une violation du confinement, Dominic Cummings, conseiller spécial du Premier ministre britannique Boris Johnson, a été maintenu à son poste malgré une tempête politique. Il s'était rendu fin mars chez ses parents à 400 km de Londres, alors qu'il craignait être atteint du Covid-19.

- Coupe de dividendes -

Les plus grosses banques en zone euro ont renoncé à verser environ 27,5 milliards d'euros de dividendes, suivant ainsi les exigences de leur superviseur en pleine pandémie.

- Chute du cours du melon -

La pandémie fait chuter les prix des melons de luxe de Yubari, sur l'île japonaise de Hokkaido. Une paire de melons a été adjugée ce lundi au prix de 120.000 yens (1.025 euros), alors que le record de l'an dernier s'élevait à cinq millions de yens (42.700 euros).

Selon un responsable, cette chute vertigineuse est due au fait que la pandémie éloigne la clientèle d'entreprise aisée qui d'habitude surenchérit pour s'arroger le prestige d'emporter le fruit le plus cher.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Le gouvernement britannique a annoncé aujourd'hui une série de mesures afin de limiter le pouvoir des géants du numérique

Donald Trump dit qu'il quitterait "bien sûr" la Maison Blanche si la victoire de Joe Biden à l'élection présidentielle était officiellement confirmée

Le gouvernement et le secteur privé s’accordent sur les grandes lignes de l’annexe fiscale 2021

L’UEMOA dote le ministère de l’Agriculture de 26 magasins de stockage

Cinq cas d’enfants abandonnés enregistrés dans la Marahoué

Publicite
Publicite