Fatou Bensouda (Procureure de la CPI) : "Nous allons examiner attentivement la décision écrite de la Chambre de première instance I"
0
 

Écouter
Fatou Bensouda (Procureure de la CPI) :

Fatou Bensouda (Procureure de la CPI) : "Nous allons examiner attentivement la décision écrite de la Chambre de première instance I"

Frédéric Goré-Bi/RTIinfo | Lu 1636 fois | Publié

La procureure de la cour pénale internationale, Fatou Bensouda a réagit suite à la décision rendue ce mardi 15 janvier par les juges de la Chambre de première instance I, portant sur l’acquittement et la libération immédiate de Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé. Pour la procureure, son bureau va analyser de façon particulière cette décision qui lui sera notifiée par écrit.

"Dans une décision rendue oralement ce matin, deux des trois juges de la Chambre de première instance I de la Cour dans l'affaire contre Messieurs Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé ont décidé de les acquitter des crimes contre l'humanité qu'ils auraient, selon nous, commis sur la base des éléments à charge collectés dans une enquête menée en toute indépendance et objectivité", fait savoir Fatou Bensouda dans une déclaration rendue publique.

Pour la procureure, "les juges ont rendu leur décision. L'Accusation a le droit d'interjeter appel de cette décision’’. Ajoutant au passage ‘’qu’il était question d'allégations de crimes graves commis en Côte d'Ivoire et visés au Statut de Rome".

Fatou Bensouda n’a pas manqué d’indiquer que son bureau allait "examiner attentivement la décision écrite de la Chambre de première instance I et ses motifs dès qu'ils seront disponibles et nous allons déterminer la marche à suivre".

"La remise en liberté de Messieurs Gbagbo et Blé Goudé a été suspendue jusqu'à demain matin, lorsque l'Accusation entend présenter ses observations sur la question devant la Chambre de première instance I de la Cour", a-t-elle relevé.

Pour ceux qui s’inquiètent du sort réservé aux victimes de la crise postélectorale et du devenir de leurs bourreaux, la procureure de la Cour pénale internationale s’est voulue sans équivoque.

"Je tiens à ajouter que nos enquêtes se poursuivent en Côte d'Ivoire. Nous restons déterminés à nous acquitter de notre mandat en vertu du Statut de Rome. Ce faisant, mon Bureau est résolument déterminé à remplir son rôle, en gardant avant tout et toujours à l'esprit le sort des victimes dans ce pays", a-t-elle conclu.


Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Plus de deux millions d’enfants non déclarés à l’état-civil en Côte d’Ivoire (Société civile)

La ville d’Abengourou sera dotée de feux tricolores avant la fin de l’année. Annonce faite par le maire Amoikon Kouakou Banga.

La multinationale Cargill, annonce d’’importants investissements dans l’industrie du cacao et les communautés d’agriculteurs en Côte d’Ivoire

Les travaux de reconstruction du marché incendié d’Abengourou réalisés à 30 %

Mali: le bilan de l'attaque à la frontière nigérienne monte à 30 soldats tués