Le préfet de la région de l’Indénié-Djuablin exhorte ses administrés à la paix et à la cohésion sociale
0
 

Écouter
Le préfet de la région de l’Indénié-Djuablin exhorte ses administrés à la paix et à la cohésion sociale

Le préfet de la région de l’Indénié-Djuablin exhorte ses administrés à la paix et à la cohésion sociale

AIP | Lu 1119 fois | Publié

Le préfet de la région de l’Indénié-Djuablin et du département d’Abengourou, Fadi Ouattara, a exhorté vendredi ses administrés à la paix et à la cohésion sociale, à l’’occasion de la cérémonie de présentation des vœux de nouvel an.

“Je souhaite bonne et heureuse année 2019 aux populations d’Abengourou et sa région. Je leur demande de continuer à apporter leur contribution au maintien de la paix et de la cohésion sociale dans cette région afin qu’elle demeure toujours dans l’estime de tous”, a-t-il déclaré à la presse au terme de cette cérémonie de présentation de vœux.

L’administrateur civil a aussi rendu un vibrant hommage aux rois Nanan Boa Kouassi III du royaume de l’Indénié (Abengourou) et Agnini Bilé II du royaume du Djuablin (Agnibilékrou) ainsi qu’aux différents chefs de village de la région pour leur contribution au maintien de la paix et de la cohésion sociale.

Tout en leur exprimant sa gratitude et sa reconnaissance, il les exhorte à poursuivre leurs efforts  afin que leurs villages respectifs et l’ensemble de la région de “l’Indénié-Djuablin baignent toujours dans une ambiance de paix et de convivialité”.

Dans son message de nouvel an, le chef de l’administration dans la région de l’Indénié-Djuablin a également exhorté ses administrés, notamment, les jeunes, au travail. “J’appelle les populations au travail pour assurer le développement de notre région.  Je lance un appel pressant aux jeunes afin qu’ils se mettent au travail, car c’est le travail qui libère et qui rend digne”, a-t-il lancé.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Grand-Bassam accueille un atelier pour l’actualisation de la cartographie des conflits en Côte d’Ivoire

Ouverture d’un symposium sur le droit à l’éducation et l’inclusion dans les politiques et pratiques éducatives

Création d'un nouvel organe en charge de l’identification des personnes dénommé Office national de l’état civil et de l’identification (ONECI)

Une Fondation lance un projet pour l’autonomisation économique de la femme

Plus de 8 000 enfants migrants enregistrés dans l’espace Côte d’Ivoire, Burkina Faso et Mali