Boundiali : Le préfet engage les chefs de village dans la lutte contre le proxénétisme
0
 

Écouter
Boundiali : Le préfet engage les chefs de village dans la lutte contre le proxénétisme

Boundiali : Le préfet engage les chefs de village dans la lutte contre le proxénétisme

AIP | Lu 1589 fois | Publié

Le préfet de région de la Bagoué, Gombagui Gueu Georges, appelle les chefs de canton et de villages ainsi que les présidentes des femmes des villages du département de Boundiali à lui apporter leur soutien pour lutter contre le proxénétisme qui favorise l’expansion de la prostitution dans la région.

La prostitution serait très répandue dans les villages notamment sur les sites d’orpaillage clandestins. Des proxénètes feraient venir des jeunes filles avec le motif flatteur qu’elles vont tenir des boutiques (donc avoir du travail).

Dès leur arrivée, elles seraient internées dans des cabanes de fortune couvertes d’imperméables noirs, ou elles seraient réduites en esclaves sexuelles. Leur pièce d’identité confisquée, elles seraient ainsi contraintes de faire la prostitution et de tenir des débits de boisson pour payer 1,6 million de FCFA par an aux proxénètes, selon des témoignages du chef de canton de Siempurgo, Koné Tenena lors d’une réunion, mardi.

Des proxénètes, majoritairement des femmes mais aussi des hommes, détiendraient plusieurs filles esclaves livrées à la prostitution dans plusieurs villages des sous-préfectures de Siempurgo et de Baya, du département de Boundiali à savoir Fodio, Fonondara, Ponondougou, Sogo, Nounkparadougou, Baya, Koundè et Koffré, rapporte-t-on.

Les chefs de villages de Gbémou et de Ouazomon dans la sous-préfecture de Boundiali avec le soutien du député et du sous-préfet mènent des actions de sensibilisation sur l’orpaillage clandestin. Celui de Gbemou aurait fait face à deux tentatives avortées de destitution les 20 et 27 mai 2019 pour s’être opposé à l’installation des orpailleurs clandestins, explique-t-on.

Le préfet de région de la Bagoué va entamer dans les prochains jours en collaboration avec la justice, la destruction des maisons closes dans le département. Il compte recenser les filles prostituées pour les faire retourner volontairement dans leur région d’origine, fait-on savoir.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Interception à Dakar de 30 migrants sénégalais et gambiens en route pour l'Espagne

Identification : lancement du Registre national de personnes physiques

Le gouvernement exprime sa compassion aux victimes des actes de violence des élèves pour des congés anticipés

Un pasteur condamné à six mois de prison ferme à Bouna pour la destruction d’objets sacrés

Le fonds saoudien va financer la construction du CHU à Abobo (Ministre)