Une importante quantité de médicaments contrefaits saisie à Abobo
0
 

Une importante quantité de médicaments contrefaits saisie à Abobo

Dorcas Loba (Stagiaire) | Lu 1380 fois | Publié

La Police des stupéfiants et des drogues (DPSD) en collaboration avec la direction de la Pharmacie, du Médicament et des Laboratoires (DPML), a saisi une importante quantité de médicaments contrefaits lors d’une opération vendredi 16 août 2019 dans la commune d’Abobo.

Ce sont entre autres des antibiotiques, des antipaludiques, du fer, des produits de virilité sexuelle, de grossissement de certaines parties du corps et des compléments alimentaires. Estimés à plus de deux tonnes, ils étaient stockés dans deux magasins de fortune non loin de la mairie et stockés.

« Depuis 4h du matin, nous avons pris pratiquement les trois quarts des médicaments » a déclaré la directrice du DPML, le Dr Duncan Rachel.

‘’L’opération Eperviers’’ s’inscrit dans la mise en œuvre de la convention “Médi-crime”, premier instrument juridique criminalisant la fabrication et la distribution de faux produits médicaux. A cet effet, un accord a été signé par la Côte d’Ivoire en juillet 2019 à Strasbourg, en vue d’intensifier la lutte contre les médicaments de qualité inférieure et falsifiés (MQUIF).

Pour finir, la direction de la Pharmacie, du Médicament et des Laboratoires s’est dirigée vers la cité universitaire de la commune pour ordonner la fermeture d’une clinique exerçant dans l’illégalité et dans des conditions insalubres, en compagnie de la direction des Etablissements et des professions sanitaires.

“La fermeture de cette clinique avait été ordonnée il y a quelque temps pour irrégularité. Aujourd’hui, nous faisant croire qu’ils ont fermé, ils continuent d’exercer dans la clandestinité. Mais cette fois, nous allons emporter tout le matériel”, a souligné la directrice des Etablissements et des professions sanitaires, Bitty Marie-Joseph.

 

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Le ministère de l’Administration du territoire s'engage à appuyer le processus électoral

Des jeunes de Logoualé sensibilisés sur les conséquences du mariage des enfants

2,4 millions de personnes ont besoin d’une aide alimentaire dans le Sahel central (PAM)

Le Burkina Faso au centre d’une crise humanitaire dramatique qui secoue le Sahel central (PAM)

Neuf nouveaux magistrats installés dans leurs fonctions à la Cour d’Appel de Bouaké