Algérie : Un avion militaire s'écrase à Blida avec une centaine de passagers à bord
0
 

Écouter
Algérie : Un avion militaire s'écrase à Blida avec une centaine de passagers à bord

Algérie : Un avion militaire s'écrase à Blida avec une centaine de passagers à bord

AFP | Lu 2345 fois | Publié

Un avion de l'armée algérienne, transportant une centaine de militaires, s'est écrasé mercredi peu après son décollage de la base aérienne de Boufarik, à une trentaine de km au sud d'Alger, a indiqué à l'AFP une source militaire algérienne.

Aucun bilan n'était disponible dans l'immédiat. Selon cette source, qui a requis l'anonymat, l'avion accidenté est un Iliouchine IL-76, un quadriréacteur civil ou militaire de fabrication soviétique puis russe. Selon le site du constructeur, il peut transporter entre 126 et 225 passagers selon les versions.

Selon un photographe de l'AFP sur place, l'appareil s'est écrasé dans un champ à proximité immédiate de la base. Des centaines d'ambulances et des dizaines de véhicules de pompiers, sirènes hurlantes, convergent vers l'épave d'où s'élève une épaisse fumée noire.

Les chaînes de télévision algériennes diffusent des images de l'appareil en flammes.

En février 2014, 77 personnes - militaires et membres de leur familles - avaient péri dans l'accident d'un Hercules C-130, appareil de transport de l'armée algérienne, qui s'était écrasé alors qu'il survolait le mont Fortas, près d'Oum El Bouaghi (500 km à l'est d'Alger).

Une personne avait survécu. Le ministère de la Défense avait attribué l'accident aux mauvaises conditions météorologiques.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Un forum favorise l’initiation de 2.3 millions de jeunes africains au numérique

Un partenariat pour booster la politique de scolarisation de 100% des enfants

sept professeurs affectés au lycée moderne de Bangolo réduisant ainsi le déficit dont souffre cet établissement secondaire.

Plus de deux milliards de FCFA reversés à des retraités militaires et gendarmes

Le préfet du département de Korhogo et de la région du Poro, Daouda Ouattara, a annoncé son départ de la ville de Korhogo pour d’autres fonctions