Guinée-Bissau: l'opposant Umaro Sissoco Embalo remporte la présidentielle avec 53,55% des suffrages
0
 

Écouter
Publicite
Guinée-Bissau: l'opposant Umaro Sissoco Embalo remporte la présidentielle avec 53,55% des suffrages

Guinée-Bissau: l'opposant Umaro Sissoco Embalo remporte la présidentielle avec 53,55% des suffrages

AFP | Lu 5121 fois | Publié

Le candidat du parti d'opposition Madem, en Guinée-Bissau, l'ancien Premier ministre Umaro Sissoco Embalo, a été élu président de ce petit pays d'Afrique de l'Ouest à l'histoire tumultueuse en remportant 53,55% des voix au second tour de la présidentielle, a annoncé mercredi la Commission électorale nationale.

Son adversaire, ancien Premier ministre lui aussi et chef du plus grand parti du pays, le PAIGC, Domingos Simoes Pereira, a remporté dimanche 46,45% des voix. 

"Je déclare qu'Umaro Sissoco Embalo est le vainqueur de ce second tour", a dit le président de la CNE, José Pedro Sambu, qui s'exprimait dans un hôtel de la capitale Bissau placé sous très haute protection.

La participation a été de 72,67%, pratiquement identique à celle au premier tour le 24 novembre, pour 761.676 électeurs inscrits.

M. Pereira avait viré en tête lors du premier tour avec 40,1% des voix, contre près de 28% pour M. Embalo.

Ce dernier a pu compter pour rattraper son retard sur le soutien des principaux candidats éliminés au premier tour, dont le président sortant José Mario Vaz, arrivé seulement à la quatrième place.

Général de brigade de réserve, ancien Premier ministre (2016-2018) du président Vaz, spécialiste des questions de défense et géostratégiques, Umaro Sissoco Embalo a 47 ans.

Il est le vice-président du Madem, un parti fondé par des dissident du PAIGC, le parti qui avait conduit l'ancienne colonie portugaise à l'indépendance en 1974 et a dominé la vie politique depuis lors.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Coronavirus: le Premier ministre d'Eswatini en Afrique du Sud pour des soins

Soudan: l'arrivée des réfugiés provoque un déboisement massif

Tchad: des radios cessent d'émettre après l'arrestation de journalistes et opposants

Algérie: trois islamistes armés tués (ministère de la Défense)

Insécurité en RDC: l'ONG Médecins sans frontières (MSF) se retire d'un territoire à l'Est

Publicite
Publicite