Présidence de transition au Mali: le chef de la junte presse la Cédéao de lever ses sanctions
0
 

Écouter
Publicite
Présidence de transition au Mali: le chef de la junte presse la Cédéao de lever ses sanctions

Présidence de transition au Mali: le chef de la junte presse la Cédéao de lever ses sanctions

AFP | Lu 4302 fois | Publié

Le chef de la junte au pouvoir au Mali, le colonel Assimi Goïta, a pressé mardi la Communauté des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao) de lever les sanctions imposées à son pays, invoquant la nomination d'un président de transition qu'il a présenté comme un civil.

"Nous avons accepté les principes de la Cédéao, à savoir la nomination d’un président civil, puis la désignation d'un Premier ministre. Je pense que dans les jours à venir la Cédéao doit enlever ces sanctions pour le bonheur de la population malienne", a-t-il dit à la presse en marge des cérémonies du 60ème anniversaire de l'indépendance du pays.

La Cédéao a imposé le 20 août, deux jours après le coup d'Etat militaire qui a renversé le président Ibrahim Boubacar Keïta, des sanctions au Mali pour faire pression sur la junte et obtenir un retour immédiat à l'ordre constitutionnel. Elle a suspendu le Mali de ses organes de décision, fermé les frontières de ses Etats membres, et stoppé les échanges financiers et commerciaux avec le Mali, à l'exception des produits de première nécessité, des médicaments, des équipements de lutte contre le covid-19, des produits pétroliers et de l'électricité.

Cet embargo est une vive préoccupation dans ce pays pauvre et enclavé.

La Cédéao a depuis accepté une période de transition devant permettre le retour des civils au pouvoir. Mais elle a conditionnné la levée de ses sanctions à la nomination rapide d'un président et d'un Premier ministre de transition qui devront être des civils. Elle a indiqué que les sanctions seraient levées aussitôt que la junte aurait satisfait ses exigences.

Un comité mis en place par la junte a désigné lundi un officier à la retraite et ancien ministre de la Défense, le colonel-major Bah Ndaw, comme président de la transition. Le nom du Premier ministre n'est pas encore connu.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

L'ex-président sud-coréen Lee Myung-bak définitivement condamné à 17 ans de prison

Algérie/constitution: Reporters sans Frontières (RSF) appelle à une "réelle" liberté de la presse

Climat: La Niña, annonciatrice d'intempéries, est de retour (Onu)

Est de la RDC: au moins 15 morts dans une attaque du groupe armé ADF (sources concordantes)

Sénégal: 16 morts dans une collision entre un camion et un bus

Publicite
Publicite