Economie : Christine Lagarde veut parier sur les femmes pour apaiser l’économie africaine en 2018
0
 

Écouter
Economie : Christine Lagarde veut parier sur les femmes pour apaiser l’économie africaine en 2018

Economie : Christine Lagarde veut parier sur les femmes pour apaiser l’économie africaine en 2018

RTI Info/Frédéric Goré-Bi | Lu 4464 fois | Publié

Dans une interview accordée au journal français ‘’JDD’’, la directrice générale du Fonds monétaire international a dit vouloir parier sur l'éducation des femmes africaines pour réguler la démographie, et apaiser l’économie du continent noir. Elle s’est par ailleurs félicitée des prévisions de croissance dans le monde et a appelé les pays à en profiter pour se désendetter.

Interrogée sur les grands sujets de la politique économique mondiale au cours de cet entretien, la directrice générale du FMI (fonds monétaire international) s’est penchée sur le continent africain.

En effet, La directrice de l'institution veut parier sur l'éducation des femmes africaines pour réguler la démographie, et apaiser l’économie du continent noir. ‘’On observe des corrélations tellement fortes entre l'évolution de la courbe de natalité et l'éducation des jeunes filles que ne pas parier sur ce combat serait une faute’’, a-t-elle indiqué avant d’ajouter ‘’qu’il y a un énorme manque à gagner lorsqu'on maintient les femmes à l'écart de la vie économique’’.

Ainsi pour l'ancienne ministre de l'Économie de Nicolas Sarkozy (de 2007 à 2011), les femmes africaines ont un rôle primordial à jouer dans l’économie de l’Afrique et pour cela, elles doivent occuper la place qui est la leur. C’est-à-dire, affirmer de plus en plus le leadership féminin.

La reprise économique mondiale a été aussi l’un des points saillants de cet entretien. ‘’La croissance économique mondiale est plus que jamais plus forte, et mieux partagée et n’est plus seulement tirée par les économies émergentes’’, s’est félicitée Christine Lagarde.

‘’En 2017, pour la première fois depuis longtemps, nous avons revu à la hausse nos prévisions de croissance dans le monde - auparavant, nous les révisions plutôt à la baisse’’, souligne-t-elle dans l'entretien.

Pour l’ancienne avocate, l’économie mondiale reviendra au taux moyen des deux décennies qui ont précédé la grande crise financière de 2007-2008 avec une croissance de 3,6 % en 2017 année.

Enfin, pour Christine Lagarde, l’autre grand combat actuel du FMI concerne la corruption : Madame Lagarde a indiqué qu'elle coûte 2 points de PIB mondial, tout en constatant que l'assistance technique pour lutter contre le blanchiment est une activité particulièrement demandée par les gouvernements.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Mali: le Premier ministre annonce des mesures pour la sécurité à Tombouctou

Le vote pour les municipales partielles se déroule sans incident à Booko

La reprise du scrutin se passe sans incident à Duékoué

Des élèves Diarabana sensibilisés sur les IST et les grossesses en milieu scolaire

Il prend deux mois de prison pour complicité de vol de moto à Toumodi