Paris: des élus passent la nuit dehors pour dénoncer les conditions de vie des sans-abri
0
 

Écouter
Paris: des élus passent la nuit dehors pour dénoncer les conditions de vie des sans-abri

Paris: des élus passent la nuit dehors pour dénoncer les conditions de vie des sans-abri

AFP | Lu 1316 fois | Publié

Malgré la neige et les températures négatives, ils ont passé la nuit, une des plus froides de l'année à Paris, dans les rues de la capitale: une trentaine d'élus de cette région ont voulu alerter jeudi sur les conditions de vie des sans-abri.

"Est-ce que j'ai dormi ? Non, je n'ai pas dormi. Mais comment peut-on dormir quand il neige ? Il fait moins 4, comment c'est possible ?", déclare jeudi avant l'aube Mama Sy, adjointe du maire d'Etampes (région parisienne), à l'initiative de l'opération, entourée d'une douzaine d'autres élus locaux ayant passé la nuit autour de la gare parisienne d'Austerlitz.

"Je n'ai pas envie de me plaindre, explique-t-elle, ce serait complètement indécent, sachant que des personnes vivent cette situation quotidiennement".

Depuis le début de l'année, vingt personnes sans domicile fixe sont mortes dans la région parisienne.

"D'autres (élus) n'ont pas pu dormir une seule seconde, moi j'ai pu dormir un petit peu", raconte Anne Lebreton, le visage rougi par le froid, adjointe issue de la majorité présidentielle au maire du 4e arrondissement de Paris, en remballant ses deux sacs de couchage, sa couverture et son tapis de sol.

Elle insiste sur "les nuits qui se succèdent" sans "répit" pour les personnes sans domicile fixe (SDF).

"On doit s'attaquer à chacun des problèmes: l'hébergement, éviter que les gens tombent dans la rue. Quand ils viennent d'arriver dans la rue, il y a un travail très important à faire pour éviter qu'ils y restent", déclare l'élue parisienne, soulignant qu'il "faut travailler sur des hébergements plus adaptés".

Mama Sy et les autres participants espèrent être "reçus par un ministre ou par le président", et discuter de la prise en charge des sans domicile fixe et du plan Grand Froid.

Au moins 3.000 sans-abri ont été comptabilisés dans la capitale lors d'un recensement organisé de nuit par la mairie de Paris.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

RDC: 45 morts dans des violences inter-communautaires dans l'ouest (gouverneur)

L’ambassade d’Allemagne organise un ”Noël Ebrié” à Blokhauss

Des migrants sur le chemin d’une réintégration réussie à Azaguié

Vavoua : Voulant précipiter les congés de Noël des élèves blessent un professeur du lycée avec une pierre

Les lauréats du concours de mathématiques du lycée moderne Ferké honorés