Dahi Nestor (FPI) libre après avoir purgé 30 mois de prison à la MACA.
0
 

Écouter
Dahi Nestor (FPI) libre après avoir purgé 30 mois de prison à la MACA.

Dahi Nestor (FPI) libre après avoir purgé 30 mois de prison à la MACA.

RTI Info / Lacinan Ouattara | Lu 3889 fois | Publié

Dahi Nestor, cadre du Front populaire ivoirien (FPI) qui a été emprisonné pour "atteinte à l’ordre public" est libre depuis ce mercredi 10 janvier 2018. Joint par RTI Info, son avocat Me Ange Rodrigue Dadjé a confirmé l’information de sa libération.

Dahi Nestor qui avait été arrêté le 7 juillet 2015 à Yopougon est libre après avoir purgé une peine de 30 mois de prison. Secrétaire général par intérim de la jeunesse de "l’aile dure" du Front Populaire Ivoirien (FPI) dirigée par Aboudramane Sangaré, il était de ceux qui avaient lancé et mené la marche éclatée de l'opposition du 9 juin 2015. Il était incarcéré pour "trouble à l'ordre public, manifestations insurrectionnelles ayant entraîné mort d'hommes, désobéissance à une décision de justice".

 "C’est moi qui suis allé le chercher à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (MACA) ce matin comme vous pouvez le voir à travers les photos que j’ai publiées sur ma page Facebook", a indiqué l’Avocat de l’ex-pensionnaire de la principale prison d’Abidjan.

La condamnation de Dahi Nestor et plusieurs autres membres est intervenue à la suite de discordes au FPI entre "l’aile Affi N’Guessan", reconnue après une décision de justice et "l’aile Sangaré" considérée comme "dissidente" qui proposait la candidature de Laurent Gbagbo à la présidence du FPI alors que ce dernier est incarcéré à la Haye depuis le 30 novembre 2011.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Attentat de Strasbourg: Macron dépose une rose blanche devant un mémorial improvisé

Ethiopie: des violences intercommunautaires font 21 morts dans le sud

Ethiopie: des violences intercommunautaires font 21 morts dans le sud

Ethiopie: des violences intercommunautaires font 21 morts dans le sud

Rwanda : deux soldats tués dans une attaque rebelle