Marcel Gossio: \"Discutons avec le Président Alassane Ouattara\"
0
 

Écouter
Marcel Gossio: \

Marcel Gossio: \"Discutons avec le Président Alassane Ouattara\"

Ouattara Lacinan / Source: Trait d\'Union | Lu 3118 fois | Publié

Dans la parution d\'un quotidien ivoirien ce matin, il est indiqué la volonté de l\'ancien Directeur général du Port Autonome d’Abidjan, Marcel Gossio, d’aller à la paix dans des confidences faites à un de ses proches. Selon le journal, la semaine dernière, Marcel Gossio a fait savoir qu’il s’inscrivait totalement dans la dynamique de réconciliation nationale voulue par le Président Alassane Ouattara. «Il faut discuter, il faut aller à la paix, le pays en a besoin pour avancer. La Côte d’Ivoire ne va pas rester éternellement dans cette spirale de violence», mentionne l\'article. Pour ce natif de l’Ouest de la Côte d’Ivoire, originaire de Bloléquin, la guerre a fait trop de mal à la Côte d’Ivoire, écrit le journal. «Moi j’ai perdu une tante, trois oncles et bien d’autres parents, amis et connaissances dans la guerre. Mais il est temps de mettre un terme à tout ça. Asseyons-nous et discutons, a dit le président Laurent Gbagbo. Les Ivoiriens doivent se parler pour aller à la paix», rapporte le quotidien Trait d\'Union. «Ce qui est arrivé est arrivé, ce qui est fait est fait. Pour moi, c’est le pays d’abord avant les partis politiques. Après tout ce que le pays a vécu depuis des années, cherchons maintenant à nous parler pour aller à la paix. Il ne faut pas d’orgueil pour faire la paix. Moi j’ai décidé de transcender tout ça pour mettre en avant l’intérêt de mon pays», a-t-il insisté selon le journal. «Le président Ouattara a dit qu’il veut la paix pour le pays. Allons donc à la table de discussion pour parler avec lui. Le président Gbagbo est sans rancune. Il aurait été présent en Côte d’Ivoire qu’il aurait demandé aux Ivoiriens de se pardonner. Nous devons taire nos rancœurs pour pouvoir faire la paix. Dans cette guerre, les gens ont perdu parents et biens matériels. Mais soyons sans rancune, parce qu’il faut aller à la paix», a poursuivi l’ancien patron du PAA dans les colonnes du quotidien. «Moi je n\'ai pas l`âme d\'un faiseur de coup d`Etat. Je ne suis pas en train de préparer un coup d`Etat là où je me trouve. Que les gens arrêtent de raconter des histoires et de propager des informations dont ils ne détiennent aucune preuve», a tenu à démentir Marcel Gossio toujours selon le journal. Natif de l’Ouest de la Côte d’Ivoire, originaire de Bloléquin, Marcel Gossio a dirigé le Port Autonome d’Abidjan qui représentait une sorte de manne financière pour le régime de l\'ex-Président Laurent Gbagbo.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Un forum favorise l’initiation de 2.3 millions de jeunes africains au numérique

Un partenariat pour booster la politique de scolarisation de 100% des enfants

sept professeurs affectés au lycée moderne de Bangolo réduisant ainsi le déficit dont souffre cet établissement secondaire.

Plus de deux milliards de FCFA reversés à des retraités militaires et gendarmes

Le préfet du département de Korhogo et de la région du Poro, Daouda Ouattara, a annoncé son départ de la ville de Korhogo pour d’autres fonctions