Nord-Mali: le Premier ministre malien veut que le dialogue s\'ouvre vite
0
 

Écouter
Nord-Mali: le Premier ministre malien veut que le dialogue s\'ouvre vite

Nord-Mali: le Premier ministre malien veut que le dialogue s\'ouvre vite

AFP | Lu 1698 fois | Publié

Le Premier ministre malien Cheick Modibo Diarra, en visite jeudi au Niger, a souhait qu'un dialogue s'ouvre "trs rapidement" au Mali avec ceux qui sont prts "combattre le terrorisme" dans le nord du pays, dsormais contrl par les islamistes. "Nous sommes prts commencer le dialogue avec nos frres maliens qui se trouvent sur le terrain aux cts ou opposs aux gens d'Aqmi" (Al-Qada au Maghreb islamique), a dclar M. Diarra l'issue d'un entretien avec le chef de l'Etat nigrien Mahamadou Issoufou. Il a souhait que "ce dialogue puisse commencer trs rapidement et nous permette de combattre le terrorisme, qui non seulement a atteint le Mali mais qui menace toute la sous-rgion". A la faveur d'un coup d'Etat Bamako, le nord du Mali est tomb fin mars aux mains des rebelles touareg du Mouvement national de libration de l'Azawad (MNLA) et surtout des groupes islamistes Ansar Dine et Mouvement pour l'unicit et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao) et de leur alli Aqmi. Les islamistes ont chass mercredi le MNLA de son dernier bastion et sont dsormais les matres de toutes les grandes villes du Nord. Le chef du gouvernement malien a indiqu avoir discut avec son hte de la ncessit de "mobiliser" les voisins du Mali, l'Afrique et la communaut internationale "pour venir nous aider regagner l'intgrit territoriale du Mali". Il a remerci pour sa "solidarit fraternelle" le Niger, qui accueille actuellement "plus de 65.000" dplacs maliens. "Nous avons aussi des militaires maliens qui sont l", a-t-il soulign, en rfrence plus de 400 soldats maliens cantonns depuis dbut mai prs de Niamey, aprs avoir d fuir face aux rebelles du Nord malien. M. Diarra s'est rendu dans la matine sur ce site et a rencontr la troupe et son chef, le colonel Alaji Ag Gamou. La Communaut conomique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cdao) prpare l'envoi ventuel d'une force militaire pour aider l'arme malienne reconqurir le Nord, une option fortement soutenue par Niamey. Elle poursuit cependant des discussions avec des groupes arms sous l'gide de la mdiation burkinab.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Burkina: lopposition appelle "scuriser les lieux de culte" aprs une attaque meurtrire contre une glise

Coronavirus : la Russie interdit aux Chinois l'entre sur son territoire

La mairie de Daloa prend un arrt pour interdire les lotissements anarchiques

La Cte dIvoire est un point dappui pour un certain nombre de valeurs dans la sous-rgion (Pdt Snat franais)

LUNJCI condamne lagression dune quipe de reportage de la RTI un meeting lopposition