La Guinée équatoriale accueillera le 7e sommet Afrique-Caraïbes-Pacifique mi-décembre
0
 

Écouter
La Guinée équatoriale accueillera le 7e sommet Afrique-Caraïbes-Pacifique mi-décembre

La Guinée équatoriale accueillera le 7e sommet Afrique-Caraïbes-Pacifique mi-décembre

AFP | Lu 1482 fois | Publié

Le 7e sommet des chefs d\'Etats du Groupe des Etats d\'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) se tiendra les 12 et 13 décembre à Malabo, capitale de la Guinée équatoriale, a annoncé la radio nationale équato-guinéenne mardi.

Des dirigeants de quatre-vingt pays sont attendus lors du sommet, quatre ans après la dernière édition au Ghana, dont le thème central a pour libellé "L'avenir du groupe ACP dans un monde changeant : les enjeux et les opportunités". Les débats porteront notamment sur "le renforcement des relations entre les pays du groupe ACP et la solidarité et la coopération Sud-Sud", selon la radio. "C'est une grande opportunité de démontrer à tout le monde notre capacité d'organisation et, pour ceux qui visitent notre pays pour la première fois, qu'ils puissent connaître la vraie réalité de la Guinée équatoriale", a déclaré le Premier ministre équato-guinéen Vicente Ehate Tomi. La Guinée équatoriale est candidate à l'organisation de sommets depuis l'inauguration du complexe de Sipopo (Palais des congrès, hôtel), près de Malabo en 2011, pour le sommet de l'Union Africaine. Le pays devait également organiser cette année le sommet Amérique du sud-Afrique (ASA), mais celui-ci a été annulé en raison de problèmes de calendrier. Le président équato-guinéen Teodoro Obiang, au pouvoir depuis 1979, est souvent critiqué pour les violations des droits de l'Homme. Malabo balaie régulièrement ces accusations, estimant que l'Occident fait preuve "d'arrogance" devant un président qui "ne s'est jamais plié aux intérêts occidentaux". Il a fait de la coopération Sud-Sud un de ses chevaux de bataille. La Guinée équatoriale, pays d'Afrique centrale peuplé d'un peu plus 500.000 habitants devenu en quelques années le troisième producteur de pétrole sub-saharien, s'est lancée dans une impressionnante politique de grands travaux en même temps qu'elle se fait plus présente sur la scène internationale. Le fils du président Obiang, Teodorin Obiang, deuxième vice-président, fait l'objet d'un mandat d'arrêt international lancé par la France dans le cadre de l'affaire des "biens mal acquis" de trois chefs d'Etat africains - Denis Sassou Nguesso du Congo, Teodoro Obiang et l'ancien président gabonais Omar Bongo Ondimba, décédé en 2009.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

L’ancienne ministre des finances du Liberia Antoinette Sayeh, est nommée Directrice Générale Adjointe du FMI.

Malawi: le Parlement fixe de nouvelles règles pour la nouvelle présidentielle en mai

Le procès en appel de Jacques Mangoua reporté au 24 mars

Lutte contre l’apatridie : le HCR et le gouvernement ivoirien saluent les progrès réalisés

Les inscriptions aux examens scolaires à grands tirages prennent fin le 28 février (DECO)