Le Président mauritanien admis en France dans un hôpital militaire.
0
 

Écouter
Le Président mauritanien admis en France dans un hôpital militaire.

Le Président mauritanien admis en France dans un hôpital militaire.

AFP | Lu 1024 fois | Publié

Le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz, blessé par balle samedi soir lors d\'un \"incident\" impliquant son armée et évacué en France, a été admis dimanche après-midi à l\'hôpital de Percy, à Clamart, en banlieue parisienne, a indiqué le ministère français de la Défense.

Ould Abdel Aziz avait indiqué avant son départ de Nouakchott devoir aller à Paris pour des "soins complémentaires" après avoir été opéré avec "succès" dans son pays. "La France a répondu favorablement à la demande du gouvernement mauritanien pour que M. Ould Abdel Aziz suive un traitement médical adapté", selon un communiqué du ministère français de la Défense. "Victime hier d'un tir par balle et soigné en urgence à l'hôpital militaire de Nouakchott", le président mauritanien "a été évacué vers la France pour être admis à l'hôpital militaire de Percy-Clamart, ce dimanche", précise le ministère. Peu avant 17 heures, l'avion présidentiel s'est posé en toute discrétion à Orly Sud et le président a quitté le tarmac à bord d'un véhicule de pompiers, selon une bonne source. Des journalistes de l'AFP ont vu arriver ensuite le convoi, le véhicule de pompiers ainsi que plusieurs motards, une voiture de police ainsi qu'un véhicule diplomatique à l'hôpital de Percy. Selon le gouvernement mauritanien, le président a été "légèrement" blessé par balle samedi soir près de Nouakchott par un "tir par erreur de l'armée" sur son cortège, alors qu'il revenait d'une excursion dans le nord du pays.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Le secrétaire d’Etat en charge de la Promotion des PME, Félix Anoblé annonce un financement global de 15 milliards FCFA pour les PME.

Lancement officiel des activités du programme d’appui aux réformes institutionnelles et à la modernisation de l’Etat

Attentats au Sri Lanka: le leader radical Zahran Hashim était l'un des kamikazes

Xi Jinping décerne un titre universitaire à son "ami" Poutine

Cyclone au Mozambique: au moins 1 mort et de nombreux dégâts selon un premier bilan