Mali : une intervention militaire ouest-africaine n`est plus "très loin", dit le président ivoirien
0
 

Écouter
Mali : une intervention militaire ouest-africaine n`est plus

Mali : une intervention militaire ouest-africaine n`est plus "très loin", dit le président ivoirien

AFP | Lu 1019 fois | Publié

L`intervention de la force armée sous-régionale au Mali, partiellement occupé par des groupes terroristes, n`est plus \"très loin\" car la résolution du Conseil de sécurité de l`Onu l`autorise, a déclaré vendredi à Abidjan le président ivoirien Alassane Ouattara, par ailleurs président en exercice de la Communauté économique des Etats de l`Afrique de l`Ouest (CEDEAO).

"Le dossier est en bonne voie et l`aboutissement n`est pas très éloigné", a déclaré M. Ouattara lors d`une conférence de presse au terme de la visite à Abidjan du président sénégalais Macky Sall. Le 12 octobre, le Conseil de sécurité des Nations Unies a adopté une résolution conformément aux "décisions pertinentes" de la CEDEAO, autorisant le déploiement d`une force armée pour rétablir l`intégrité territoriale du Mali. Selon M. Ouattara, un "plan stratégique" a été proposé par le Comité des chefs d`état-major de la CEDEAO après plusieurs réunions avec "un contenu en matière d`équipement, de matériels, de logistique de déploiement de troupes". "Tout cela doit être affiné au cours des prochaines semaines à venir avec la participation d`autres structures telles que l`Union africaine (UA), l`Union européenne (UE) et des pays amis", a-t-il souligné. La Mission de la CEDEAO au Mali (Micema) doit compter 3.000 soldats. Dans le communiqué final de la visite de 48 heures du président sénégalais, ce dernier et son homologue ivoirien ont exprimé leur "satisfaction" pour le "rôle positif" joué par la CEDEAO dans la résolution des conflits sous-régionaux. Le président Macky Sall s`est dit "convaincu" que la CEDEAO parviendra à des "résultats tangibles" au Mali mais également en Guinée-Bissau. Dans le communiqué, les deux chefs d`Etat ont réitéré leur " engagement" en faveur de la paix, la sécurité et le renforcement de l`Etat de droit dans la sous-région. Sur les relations bilatérales entre la Côte d`Ivoire et le Sénégal, Macky Sall a indiqué que sa visite témoigne de sa " volonté de consolider et de donner une nouvelle dimension" à la coopération entre les deux pays. Macky Sall a, une nouvelle fois, présenté ses "regrets et excuses" au peuple ivoirien et à ses dirigeants après les incidents "regrettables" qui ont entraîné l`interruption du match de football Sénégal-Côte d`Ivoire du 13 octobre à Dakar. Les deux chefs d`Etat ont convenu de "la nécessité impérieuse" de réactiver la Commission mixte de coopération ivoiro-sénégalaise qui ne s`est plus réunie depuis la fin des années 1970. Elle doit se réunir "au plus tard le premier trimestre de l`année 2013", indique le communiqué final. Malick Sall est arrivé jeudi à Abidjan pour participer au 58ème congrès de l`Internationale libérale. Il a regagné son pays vendredi après-midi.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

La direction de l’Hydraulique offre un foyer polyvalent aux populations de Raviart

Le Collège moderne de Raviart baptisé du nom du président du Sénat Jeannot Ahoussou Kouadio

Nigeria: deux tués, dont une humanitaire britannique, dans une attaque armée (police)

Centrafrique: libération d'un leader de la société civile arrêté jeudi

L'armée soudanaise exige la levée des barrages, les manifestants maintiennent la pression