Soudan: des rebelles revendiquent une attaque commune, Khartoum accuse Juba.
0
 

Écouter
Soudan: des rebelles revendiquent une attaque commune, Khartoum accuse Juba.

Soudan: des rebelles revendiquent une attaque commune, Khartoum accuse Juba.

AFP | Lu 2239 fois | Publié

Deux importants groupes rebelles allis sous la bannire du \"Front rvolutionnaire soudanais\" ont revendiqu leur premire offensive commune au Kordofan-Sud contre les autorits soudanaises, qui ont pour leur part accus le Soudan du Sud et menac de reprsailles. Le Mouvement pour la justice et l\'galit (JEM), groupe rebelle du Darfour ravag par la guerre civile depuis 2003, s\'est associ au SPLM-N, la branche Nord des ex-rebelles sudistes, pour mener cette attaque Jau, une zone frontalire dispute, a annonc Gibril Adam Bilal, porte-parole du JEM. \"C\'est une grande victoire\", a assur Arnu Ngutulu Lodi, porte-parole du SPLM-N, assurant que les rebelles avaient pris trois chars et des centaines d\'armes et de vhicules, aids par l\'effet de surprise dans cette rgion riche en ptrole o la frontire n\'a pas encore t clairement dfinie. Depuis l\'t 2011, de violents combats opposent l\'arme et le SPLM-N au Kordofan-Sud et au Nil Bleu, deux Etats limitrophes du Soudan du Sud et o Khartoum cherche asseoir son autorit depuis la partition en juillet. Selon l\'ONU, ces combats affectent directement 360.000 personnes et la famine menace. Le ministre soudanais des Affaires trangres a voqu une attaque mene par des rebelles dirigs par des officiers sud-soudanais, 6 km l\'intrieur des terres du Nord, en violation d\'un trait de non-agression sign il y a deux semaines. \"Cette attaque a t entirement prpare et soutenue par le gouvernement du Soudan du Sud\", avait auparavant assur un porte-parole de l\'arme soudanaise. \"Le Soudan se rserve le droit, conformment au droit international, de ragir cette attaque\", a ajout le ministre des Affaires trangres dans un communiqu, ajoutant qu\'il saisirait le Conseil de scurit de l\'ONU et l\'Union africaine. A Juba, le ministre sud-soudanais de l\'Information, Barnaba Marial Benjamin, a rejet les accusations. \"Nous ne soutenons en aucune manire les groupes d\'opposition au Soudan\", a-t-il assur. En novembre, le JEM, le SPLM-N et plusieurs autres groupes rebelles soudanais avaient cr un nouveau \"Front rvolutionnaire soudanais\", dans le but de mener \"un soulvement populaire et une rbellion arme\" contre Khartoum. Aucune partie n\'tait en mesure de fournir un bilan des combats. Les autorits soudanaises restreignant fortement l\'accs la rgion, il n\'tait pas possible d\'obtenir de confirmer ces informations de source indpendante. En dcembre, Khartoum avait dj accus Juba d\'une attaque dans la rgion de Jau, mais l\'arme sudiste avait assur que ses troupes n\'avaient fait que dfendre une zone situe de leur ct de la frontire. Paralllement, Juba a plusieurs fois accus l\'arme nordiste d\'avoir mene des raids ariens au sud de la frontire, ce que Khartoum a dmenti.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Brsil: le domicile du prsident du parti de Bolsonaro perquisitionn

Le Secrtariat dEtat charg des Affaires maritimes veut redynamiser lAcadmie rgionale des sciences et techniques de la mer (ARSTM)

Les autorits dAlp au secours des victimes des pluies diluviennes

Des aviculteurs forms lutilisation des antibiotiques en lien avec la scurit sanitaire des aliments

Le gouvernement appelle lintensification des initiatives en faveur des femmes rurales