Les soeurs Williams au Nigeria pour promouvoir les droits des femmes
0
 

Écouter
Les soeurs Williams au Nigeria pour promouvoir les droits des femmes

Les soeurs Williams au Nigeria pour promouvoir les droits des femmes

AFP | Lu 1803 fois | Publié

Les vedettes américaines du tennis Serena et Venus Williams étaient attendues mardi à Lagos dans le cadre d\'une tournée pour la promotion des droits des femmes dans deux pays africains.

Les soeurs Williams se partagent pas moins de 22 titres individuels en tournois du Grand Chelem. Leur tournée africaine a pour but de promouvoir "le rôle de la femme dans l'évolution des mentalités et dans leur soutien au développement à tous les niveaux à travers le continent africain", a indiqué un communiqué de l'initiative "Breaking the mold", dont elles sont ambassadrices. Au Nigeria, jusqu'au 2 novembre, Serena, 31 ans, et sa soeur aînée Venus, 32 ans, doivent participer à des entraînements de tennis dans un club privé, assister à un cours donné à des jeunes filles sur la puberté, et enfin jouer un match d'exhibition, avant de partir pour l'Afrique du Sud. "Elles viennent à Lagos pour encourager les femmes à casser le moule qui les empêche d'exploiter leur propre potentiel", ajoute le communiqué. Les inégalités hommes-femmes sont un problème récurent au Nigeria, le pays le plus peuplé d'Afrique avec environ 160 millions d'habitants. Ces disparités sont d'autant plus criantes dans le nord du pays, à majorité musulmane. Le Nigeria est 118e sur 134 pays référencés dans l'indice d'inégalité entre hommes et femmes, selon une étude britannique publiée en mai.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Burkina: l’opposition appelle à "sécuriser les lieux de culte" après une attaque meurtrière contre une église

Coronavirus : la Russie interdit aux Chinois l'entrée sur son territoire

La mairie de Daloa prend un arrêté pour interdire les lotissements anarchiques

La Côte d’Ivoire est un point d’appui pour un certain nombre de valeurs dans la sous-région (Pdt Sénat français)

L’UNJCI condamne l’agression d’une équipe de reportage de la RTI à un meeting l’opposition