Le développement de l’Afrique au cœur d’une table ronde à New-York
0
 

Écouter
Le développement de l’Afrique au cœur d’une table ronde à New-York

Le développement de l’Afrique au cœur d’une table ronde à New-York

Boris Odilon BLE/RTI Info | Lu 1238 fois | Publié

Le gouvernement gabonais par l’entremise du Comité des Chefs d'État et de Gouvernement Africains sur les Changements Climatiques (CAHOSCC) et le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) organisent La première table ronde des partenaires de l'Initiative d’Adaptation pour l’Afrique (AAI). Elle aura lieu lundi 24 septembre 2018, de 10h30 à 11h30 à New-York dans la salle de conférence 5 du Secrétariat de l'ONU.

Cette première table ronde sera l'occasion d'examiner les mesures les plus efficaces pour aider à combler l'écart d'adaptation en Afrique, que les experts estiment entre 7 et 15 milliards de dollars par an d'ici 2020, et qui augmentera par la suite. L’Initiative d'Adaptation pour l’Afrique (AAI) a pour objectif d’apporter une réponse à l’un des plus grands défis de l'Afrique.

Le président Gabonais Ali Bongo Ondimba, coordonnateur en exercice du CAHOSCC, a réaffirmé son engagement à accélérer les mesures d'adaptation au changement climatique en Afrique. Cela se traduit par sa présence auprès du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) en vue de mobiliser 5 millions de dollars à travers cette table ronde pour appuyer le programme de travail triennal de l'IAA. Ali Bongo Ondimba est décidé à œuvrer pour le développement de l’Afrique et invite les autres à se joindre au combat. « L’Afrique avec ses moyens déploie sans hésiter toute son énergie pour combattre le cancer du développement moderne qu’est le changement climatique. J’invite donc tous nos partenaires à rejoindre le train de la transformation » clame le président gabonais.

Des millions d’africains subissent les impacts négatifs du changement climatique et luttent pour s’adapter aux effets néfastes de l'érosion côtière, des inondations, de la désertification et de la dévastation causée par des phénomènes météorologiques extrêmes. S’adapter est devenu une priorité pour les pays africains.

Plus de 40 dirigeants dont Patricia Espinosa, Secrétaire exécutive de la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC), Eric SOLHEIM, Administrateur du Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE), Josefa Leonel Correia Sacko, Commissaire de l'Union Africaine, Pierre GUISLAIN, Vice-président de la Banque Africaine de Développement, ont confirmé leur participation à cette importante réunion.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Niakara: Des femmes unies au sein d’un mouvement dénommé ” Compassion-Group ”, ont offert des kits alimentaires aux aux patients.

Bouna: Peur panique chez des populations au cours d’exercice militaire

Kenya: une Italienne enlevée par des hommes armés

Bounkani: Une opération de sécurisation transfrontalière en cours dans la région

France : procès en appel du "logeur" de jihadistes du 13 novembre 2015