Cameroun: lancement de la campagne pour la présidentielle
0
 

Écouter
Cameroun: lancement de la campagne pour la présidentielle

Cameroun: lancement de la campagne pour la présidentielle

AFP | Lu 2050 fois | Publié

La campagne pour la présidentielle où se présentent neuf candidats dont le président sortant Paul Biya, 85 ans dont 35 ans au pouvoir, pour une élection prévue le 7 octobre, s'est ouverte samedi au Cameroun, où les deux régions anglophones sont en proie une crise majeure.

Plusieurs meetings se sont déroulés samedi à travers le pays dont celui en zone anglophone à Bamenda (Nord-Ouest) du ministre de l'Administration territoriale, Atanga Nji, en présence du Premier ministre, Philemon Yang, désigné chef de campagne du candidat Biya dans le Nord-Ouest.

Une forte présence sécuritaire a été constatée à Bamenda samedi, selon un témoin.

La campagne se tient dans un contexte sécuritaire tendu, notamment dans les deux régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest où les séparatistes anglophones armés ont promis que le scrutin n'aurait pas lieu. Yaoundé a assuré qu'il s'y déroulerait.

L'opposant originaire de la zone anglophone, Joshua Osih, du principal parti d'opposition, Social democratic front (SDF), a entamé sa tournée dans le pays avec une caravane motorisée qui a quitté la capitale économique, Douala, samedi en direction de Nkongsamba, à environ 150 km au nord. 

Maurice Kamto, du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC), un parti d'opposition dont la popularité augmente, a tenu un meeting à Douala samedi devant plusieurs centaines de personnes, a rapporté un journaliste de l'AFP, malgré une interdiction de ce rassemblement décidée la veille par les autorités à Douala. 

Le meeting s'est déroulé sous la surveillance de forces de sécurité près de l'endroit initialement prévu et M. Kamto a assuré à ses sympathisants qu'il n'était pas possible que le MRC soit empêché d'"être aux côtés des Camerounais".

Dimanche, le plus jeune candidat, Cabral Libii, 38 ans, du parti d'opposition Univers, devrait présider un meeting à Douala.

Cette élection est marquée par une forte présence politique sur les réseaux sociaux alors que les médias publics sont accusés par l'opposition d'être pro-Biya.

 

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Attentat de Strasbourg: Macron dépose une rose blanche devant un mémorial improvisé

Ethiopie: des violences intercommunautaires font 21 morts dans le sud

Ethiopie: des violences intercommunautaires font 21 morts dans le sud

Ethiopie: des violences intercommunautaires font 21 morts dans le sud

Rwanda : deux soldats tués dans une attaque rebelle