Nigeria: le principal parti d'opposition choisit son candidat à la présidentielle
0
 

Écouter
Nigeria: le principal parti d'opposition choisit son candidat à la présidentielle

Nigeria: le principal parti d'opposition choisit son candidat à la présidentielle

AFP | Lu 1399 fois | Publié

Le principal parti d'opposition au Nigeria, le Parti démocratique du peuple (PDP), devait annoncer dimanche matin son candidat à l'élection présidentielle prévue en février 2019, pour affronter le chef de l'Etat Muhammadu Buhari.

M. Buhari a été désigné samedi par son parti, le Congrès des progressistes (APC, au pouvoir), au terme d'une primaire sans enjeu, puisqu'il était seul en lice.

La compétition est en revanche féroce au sein du PDP, où douze candidats s'affrontent pour le ticket présidentiel à la convention nationale du parti dans la ville pétrolière de Port-Harcourt, dans le sud-est du Nigeria.

Au moins 4.000 délégués des 36 Etats et d'Abuja ont voté pour le candidat de leur choix lors de primaires de deux jours qui ont démarré samedi matin.

Le décompte des votes a démarré tôt dimanche, vers 6H15 locales, et les résultats sont attendus dans la matinée.

"Les résultats vont bientôt être annoncés et le vainqueur qui remportera le ticket présidentiel du parti contre le président Buhari en février, sera déclaré", a affirmé à l'AFP le porte-parole du PDP, Kola Ologbondiyan.

Les principaux candidats en lice sont l'ancien vice-président Atiku Abubakar, 71 ans, qui s'est déjà présenté quatre fois à la présidentielle, le président du Sénat Bukola Saraki, le gouverneur de l'Etat de Sokoto (nord) Aminu Tambuwal, et Rabiu Kwankwaso, un ancien gouverneur de l'Etat de Kano (nord).

Le cabinet de conseil Eurasia a affirmé dans une note samedi que la compétition serait sans doute serrée entre Abubakar et Tambuwal, les plus à même de remporter la primaire du PDP, tandis que Saraki pouvait encore tirer son épingle du jeu, même s'il avait été dépassé par ses concurrents dans les dernières semaines.

Le gouverneur de Sokoto "offre la meilleure chance d'attirer l'électorat stratégique du Nord-Ouest et du Nord-Est, et sera l'adversaire le plus fort contre Buhari", a ajouté le cabinet. 

Les Nigérians seront appelés aux urnes en février et mars 2019 pour élire un nouveau président, mais aussi leurs gouverneurs et députés.

Le PDP avait été évincé par l'APC de Buhari en 2015, après 16 ans au pouvoir, lors de la première alternance politique au Nigeria depuis le retour à la démocratie en 1999. 

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Plus de 50 journalistes tués dans le monde depuis janvier (ONG)

France: une ancienne ministre de la Culture soupçonnée de "prise illégale d'intérêts

RDC: 45 morts dans des violences inter-communautaires dans l'ouest (gouverneur)

L’ambassade d’Allemagne organise un ”Noël Ebrié” à Blokhauss

Des migrants sur le chemin d’une réintégration réussie à Azaguié