RDC : 18 militants pro-démocratie arrêtés à Kinshasa
0
 

Écouter
RDC : 18 militants pro-démocratie arrêtés à Kinshasa

RDC : 18 militants pro-démocratie arrêtés à Kinshasa

AFP | Lu 1750 fois | Publié

Dix-huit militants d'un mouvement pro-démocratie interpellés jeudi à Kinshasa ont été déférés vendredi devant un parquet en République démocratique du Congo, a-t-on appris auprès de leur organisation.

"Nos dix-huit camarades ont été interpellés jeudi alors qu'il participaient à une campagne de conscientisation et de sensibilisation de la population sur le processus électoral" dans un quartier de Kinshasa, a expliqué à l'AFP Mephy Pongo, militant du mouvement vigilance citoyenne( Vici).

"Ils sont accusés de +trouble à l'ordre public et désobéissance civile+. Ils ont été détenus dans un commissariat de police et entendus sans assistance d'un avocat, avant d'être transféré aujourd'hui au parquet de grande instance de Kalamu", a -t-il expliqué. 

"Nous exigeons leur libération".

Selon M. Pongo, une activiste qui se tordait de douleurs après qu'un policier lui ait marché dessus a été admise dans un centre de santé de la police.

Interrogé par l'AFP, le porte-parole de la police n'a pas souhaité réagir immédiatement.

Les élections qui doivent organiser la succession du président Joseph Kabila sont prévues le 23 décembre 2018. 

La campagne du mouvement Vici intitulée : "Congolais ne vend pas ta conscience à cause de l'argent" est lancée à moins de deux mois de la tenue de ces scrutins cruciaux.

"L'engagement contre la corruption est une valeur citoyenne et un devoir patriotique. Nos camarades n'ont commis aucun crime sinon appeler le peuple à refuser toute forme de corruption", écrit Vici sur son compte twitter.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Brexit: "La pression est du côté" du Royaume-Uni (Macron)

Les acteurs socio-économiques de Bouaké soutiennent la lutte contre l’incivisme initiée par le préfet

“Plus jamais de lotissement anarchique à Bouaké”, prévient le préfet

Niamey et Rome saluent l'effondrement du flux de migrants Africains vers l'Europe

Kenya: au moins six morts dans une attaque jihadiste à Nairobi