Le Gabon touché par des grèves partiellement suivies
0
 

Écouter
Le Gabon touché par des grèves partiellement suivies

Le Gabon touché par des grèves partiellement suivies

AFP | Lu 717 fois | Publié

Des grèves sont en cours dans divers secteurs du Gabon pour protester contre des mesures d'austérité prises il y a six mois, mais aussi pour des raisons politiques, un mouvement assez peu suivi, a constaté mardi l'AFP.

Lundi, la confédération syndicale Dynamique unitaire (DU) a lancé une grève générale nationale de trois jours et prévoit une marche mardi 18 décembre.

Cette grève était peu suivie dans les administrations, les douanes, les transports ou encore l'enseignement, a constaté l'AFP à Libreville, alors que DU évalue la mobilisation à plus de 60% sur tout le territoire.

DU proteste contre les mesures d'austérité mises en place en juin par le gouvernement et s'insurge de l'absence "d'interlocuteur", le président Ali Bongo Ondimba étant en convalescence depuis le 24 octobre à la suite d'un Accident vasculaire cérébral (AVC).

Elle exige en outre la démission de la présidente de la Cour constitutionnelle, Marie-Madeleine Mborantsuo, qui, en l'absence du chef de l'Etat, a modifié la Constitution mi-novembre pour permettre au vice-président d'organiser un Conseil des ministres.

Le secteur pétrolier, essentiel à l'économie du Gabon, était lui aussi touché mardi par une grève "générale" de trois jours, avec toutefois un "service minimum" assuré. 

L'Organisation nationale des employés du pétrole (ONEP) demande entre autres la réintégration de six employés de Total Gabon, licenciés en août "pour avoir participé à une grève".

Un préavis a également été lancé par un syndicat des travailleurs de le Société d'énergie et d'eau du Gabon (SEEG) pour une "grève illimitée" à partir du 17 décembre.

Les travailleurs demandent notamment "une revalorisation de la grille salariale", selon un communiqué du Syndicat national des travailleurs du secteur de l'eau et de l'électricité (SYNTEE +).

Les mobilisations sociales ou politiques sont de moins en moins suivies depuis 2016, année d'une présidentielle mouvementée au Gabon.

L'économie gabonaise a été touchée par la chute des prix du baril en 2014.

Le Fonds monétaire international (FMI) s'est engagé dans des programmes de prêts pour plusieurs pays d'Afrique centrale, dont le Gabon, assujettis à des mesures d'austérité mises en place dans ces Etats.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Madagascar : neuf morts après de fortes pluies

Elections en RDC : contraint de reculer, Kagame n'ira pas à Kinshasa

Egypte: un an de prison pour un présentateur TV pour avoir interviewé un gay

Nigeria: l'ex-président Obasanjo accuse Buhari de préparer des fraudes pour sa réelection

La mairie de Niablé engage la lutte contre l’insalubrité dans la commune