Le nouveau Premier ministre malien reçu par le médiateur régional Compaoré
0
 

Écouter
Le nouveau Premier ministre malien reçu par le médiateur régional Compaoré

Le nouveau Premier ministre malien reçu par le médiateur régional Compaoré

AFP | Lu 1071 fois | Publié

Le nouveau Premier ministre malien, Diango Cissoko, a commencé mercredi sa première mini-tournée régionale par un entretien à Ouagadougou avec le président burkinabè Blaise Compaoré, médiateur ouest-africain dans la crise au Mali.

Nommé le 11 décembre après l'éviction de son prédécesseur Cheick Modibo Diarra sous la pression de l'ex-junte de Bamako, Diango Cissoko a été reçu par le président Compaoré, médiateur dans la crise malienne pour la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao). A l'issue de l'entretien, il s'est dit devant la presse "porteur d'un message" du président malien de transition Dioncounda Traoré demandant le "soutien" du chef de l'Etat burkinabè "dans le cadre des solutions de sortie de la crise malienne". "Dans les jours à venir", le médiateur régional "va redoubler d'efforts" en vue d'une solution, a ajouté M. Cissoko, pour qui il s'agit d'"accélérer la récupération du nord du Mali et l'organisation d'élections crédibles" après l'adoption le 20 décembre d'une résolution par le Conseil de sécurité de l'ONU. Attendu mercredi soir à Abidjan, le chef du gouvernement malien doit s'entretenir jeudi avec le chef de l'Etat ivoirien Alassane Ouattara, président en exercice de la Cédéao, a-t-on appris auprès de la présidence ivoirienne. Il se rendra ensuite au Bénin, dont le président Thomas Boni Yayi dirige actuellement l'Union africaine, puis au Sénégal. Le Conseil de sécurité a approuvé le déploiement d'une force armée internationale au Mali, mais par étapes et sans fixer de calendrier précis, tout en insistant sur la nécessité de dialoguer avec les groupes armés du Nord qui rejettent le terrorisme et la partition du pays. Le Nord du Mali est entièrement dominé depuis juin par des groupes islamistes armés, dont Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Les acteurs des examens à grand tirage de Sinfra formés sur les dispositions pratiques de la session 2019

La chefferie traditionnelle d’Odienné appelle Guillaume Soro à faire la paix avec le Président Ouattara

Les effectifs en hausse dans les Centres de protection de la petite enfance (Ministère)

Plus de 300 mamans honorées par le conseil régional de l’Indénié-Djuablin

La jeunesse de Dabakala appelée à soutenir les efforts de développement du président Ouattara