RDC/Elections: la Cour constitutionnelle se prononce samedi sur le recours de l'opposant Fayulu
0
 

Écouter
RDC/Elections: la Cour constitutionnelle se prononce samedi sur le recours de l'opposant Fayulu

RDC/Elections: la Cour constitutionnelle se prononce samedi sur le recours de l'opposant Fayulu

AFP | Lu 1514 fois | Publié

La Cour constitutionnelle de la République démocratique du Congo (RDC) a annoncé qu'elle allait se prononcer samedi à 14h00 GMT sur le recours de l'opposant Martin Fayulu qui conteste les résultats provisoires de l'élection présidentielle du 30 décembre.

"L'audience aura lieu aujourd'hui (samedi) à 15h00" locales, soit 14h00 GMT, a déclaré à l'AFP Baudouin Mwehu, attaché de presse au cabinet du président de la Cour.

La Cour constitutionnelle a donc décidé de passer outre aux injonctions de l'Union africaine (UA), qui a appelé jeudi à la "suspension" de la proclamation des résultats définitifs, parce que ceux annoncés par la Commission électorale (Céni) sont entachés de "doutes sérieux".

A 13h00 locales, des centaines de sympathisants de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), le parti de l'opposant Félix Tshisekedi déclaré vainqueur de la présidentielle par la Céni, ont essayé d'accéder à la Cour constitutionnelle, a constaté une journaliste de l'AFP.

Un cordon de policiers anti-émeute les a maintenus à distance du bâtiment, dans le calme. 

"Non à l'ingérence", "Congo pas Rwanda", "pays indépendant", pouvait-on notamment lire sur les pancartes brandies par les militants.

Selon les résultats provisoires proclamés le 10 janvier par la Céni, M. Tshisekedi a devancé avec 38,57% des voix l'autre opposant Martin Fayulu (34,8%).

Si ces résultats sont confirmés, M. Tshisekedi devrait donc succéder à Joseph Kabila, 47 ans, au pouvoir depuis l'assassinat de son père en 2001.

Mais M. Fayulu a immédiatement dénoncé un "putsch électoral" du président sortant avec la "complicité" de M. Tshisekedi, et revendiqué la victoire avec 61% des voix. Il a déposé le 11 janvier un recours devant la Cour constitutionnelle.

Les propres estimations de l'influente Église catholique et celles du Groupe des experts sur le Congo (GEC) de l'université de New York associé à quelques médias internationaux, sur la base de documents qui auraient fuité de la Céni, donnent toutes M. Fayulu vainqueur avec environ 60% des voix.

L'UA a annoncé l'envoi lundi à Kinshasa d'une délégation de haut niveau conduite par le président de sa Commission, le Tchadien Moussa Faki, et son président en exercice, le chef de l'État rwandais Paul Kagame, régulièrement accusé d'ingérence en RDC.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Mozambique: un nouveau journaliste arrêté dans le Nord menacé par les islamistes

Niger: deux officiers tués par des trafiquants de drogue dans le nord

Grande Bretagne/Brexit : trois députés annoncent leur démission du Parti conservateur

Des comités de surveillance préconisés pour mettre fin aux agressions à la machette à Odienné

145 policiers formés comme animateurs relais sur les violences basées sur le genre (VBG) à l’intérieur du pays