Le président sud-africain appelle à "prier pour Mandela" dans son message de Nouvel An
0
 

Écouter
Le président sud-africain appelle à

Le président sud-africain appelle à "prier pour Mandela" dans son message de Nouvel An

AFP | Lu 1166 fois | Publié

Le président sud-africain Jacob Zuma a appelé lundi ses compatriotes à prier pour Nelson Mandela, le héros de la lutte anti-apartheid en convalescence chez lui après 19 jours d\'hospitalisation.

"Nous devons continuer à garder la famille Mandela dans nos pensées et nos prières jusqu'à ce que Tata (père) ait totalement récupéré", déclare M. Zuma dans son message de fin d'année. Le chef de l'Etat ne donne aucune nouvelle directe de la santé du premier président noir d'Afrique du Sud, aujourd'hui âgé de 94 ans, mais son porte-parole Mac Maharaj a affirmé à l'AFP qu'il n'avait aucune information nouvelle à communiquer. Hospitalisé du 8 au 26 décembre pour une infection pulmonaire, puis pour retirer des calculs biliaires, le prix Nobel de la Paix 1993 est rentré chez lui dans la banlieue de Johannesburg. La présidence et sa famille affirment depuis régulièrement qu'il va bien et qu'il récupère tranquillement. "Il reste un symbole important de notre lutte de libération et de notre transition réussie de l'apartheid colonialiste vers une société démocratique non raciale", ajoute le président Zuma dans son message. Par ailleurs, M. Zuma admet que 2012 a été "une année de défis", citant les difficultés liées à la pauvreté, aux inégalités persistantes entre Blancs et Noirs, ou encore à la violence. "Nous devons construire à court terme une société où les problèmes peuvent être anticipés et résolus pacifiquement, sans de tragiques explosions de violence comme ce fut le cas à Marikana", note le chef de l'Etat. La mine de platine de Marikana, dans le nord du pays, est devenue mondialement célèbre en août lorsque la police a ouvert le feu sur une foule de mineurs en grève sauvage, faisant 34 morts. Au total, les troubles sociaux dans le secteur minier ont fait une soixantaine de morts en Afrique du Sud entre août et octobre 2012, dont un certain nombre dans des règlements de compte entre mineurs partisans de syndicats rivaux.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Des producteurs d’anacarde de Niakara déplorent des lenteurs dans l’enlèvement des récoltes

Les populations de Bouaké invitées à s’impliquer dans la lutte contre la migration à risque des enfants

La Côte d’Ivoire ouvre bientôt son premier 'hôpital des enseignants''

Filière anacarde : Le Conseil annonce la reprise imminente des achats de la noix de cajou à Niakara

Un joueur de l’Africa Sports suspendu pendant deux ans pour fraude sur son identité