Centrafrique: un important contingent sud-africain pour sécuriser Bangui
0
 

Écouter
 Centrafrique: un important contingent sud-africain pour sécuriser Bangui

Centrafrique: un important contingent sud-africain pour sécuriser Bangui

AFP | Lu 1710 fois | Publié

Au moins 200 soldats sud-africains sont actuellement basés dans la capitale centrafricaine non loin de la résidence du président François Bozizé pour \"sécuriser\" Bangui, a appris l\'AFP de source militaire dimanche.

"Ce contingent sud-africain bien équipé est arrivé en milieu de semaine", a indiqué la source militaire. "Il a pour mission de sécuriser la capitale centrafricaine". Ces soldats rejoignent en Centrafrique "un contingent militaire sud-africain déjà déployé dans la cadre de la coopération militaire", a précisé la même source. Au total, 400 soldats sud-africains doivent être déployés en République centrafricaine, a indiqué de son côté la présidence sud-africaine. "Le président Jacob Zuma a autorisé le déploiement de 400 membres des forces nationales de défense sud-africaines en République centrafricaine, pour apporter leur soutien conformément à une obligation internationale de l'Afrique du Sud envers la Centrafrique", a annoncé le bureau du président sud-africain dans un communiqué. Leur mandat court jusqu'en mars 2018, est-il précisé. Après l'arrivée des militaires sud-africains, le coordonnateur de la Coalition citoyenne contre les rébellions armées (COCORA), Lévy Yakité, a appelé dimanche à la radio nationale les jeunes "patriotes" de son mouvement à lever les barrages qu'ils avaient érigés dans la capitale, censément pour éviter les tentatives d'infiltrations rebelles. "Je vous demande de lever à compter d'aujourd'hui toutes les barrières et de laisser le soin aux Sud-Africains d'assurer la sécurité de Bangui", a affirmé M. Yakité. Les rebelles centrafricains de l'Alliance Séléka, qui ont lancé une offensive le 10 décembre, ont pris deux nouvelles villes samedi, et stationnent à seulement 160 kilomètres de Bangui. Des préparatifs sont en cours pour des négociations la semaine prochaine à Libreville entre pouvoir et rebelles.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Covid-19 : L’ambassadeur d’Allemagne offre du matériel de protection à la police des frontières à Gbéléban

Covid-19 : Des tenanciers de maquis d’Abobo engagés à faire respecter les mesures barrières

Covid-19 : Des enseignants toujours attendus pour la reprise des cours à Ondefidouo

Un projet de nutrition dans la sous-préfecture d’Ondefidouo dans le département de Bouna

Des hôteliers et acteurs touristiques mutualisent leurs forces pour créer une destination Jacqueville