La Côte d’Ivoire représentée à la retraite intergénérationnelle du Réseau des Femmes Leaders d’Afrique.
0
 

Écouter
La Côte d’Ivoire représentée à la retraite intergénérationnelle du Réseau des Femmes Leaders d’Afrique.

La Côte d’Ivoire représentée à la retraite intergénérationnelle du Réseau des Femmes Leaders d’Afrique.

Dorcas Loba (Stagiaire) | Lu 1096 fois | Publié Il y a 30 jour(s)

La première retraite intergénérationnelle du Réseau des Femmes Leaders d’Afrique (AWLN) initiée par la Commission de l’Union Africaine et Onu Femmes s’est tenue du 16 au 18 août 2019 à Nairobi au Kenya. Sefora Kodjo, présidente de l’association Sephis, était au nombre des 10 jeunes femmes leaders d’Afrique, reçues par la vice-Secrétaire Générale des Nations-Unies, Amina J. Mohamed. Autour du thème : ‘’Construire l’Afrique que nous voulons ensemble’’ ces femmes ont échangé sur le renforcement de la collaboration entre les agences Onusiennes et la société civile africaine.

Privilégier la participation des jeunes notamment des femmes dans la politique décisionnelle de nos Etats. Tel a été le point focal des échanges entre Mme Amina J. MOHAMED et les femmes leaders africaines, fondatrices du caucus jeunesse dans le réseau AWLN. En sa qualité de représentante de la Côte d’Ivoire, Séfora Kodjo dans le même élan que ses consœurs, a souhaité le renforcement des relations entre organisations Onusiennes et organisations de jeunesse.

Les jeunes femmes du caucus jeunesse ont formulé des recommandations pour le développement des structures de mentorat durables, innovants et intergénérationnels qui inciteront les femmes africaines actuelles et émergentes à diriger dans divers secteurs de la vie.

Elles ont par ailleurs suggéré la mise en œuvre d’une feuille de route 2020 – 2021. Cela dans le cadre du pilier de leadership du AWLN Young Women pour un engagement et une participation significatives des jeunes femmes dans les domaines de la gouvernance, de la paix et de la sécurité à travers les différents réseaux.

S’exprimant sur la question, la vice-Secrétaire Générale des Nations-Unies a affirmé l’engagement de sa structure à appuyer l’initiative de la jeunesse africaine, particulièrement, celle des jeunes femmes leaders dans leur pays respectif. L’organisation ambitionne également d’impulser le développement durable, à travers l’action synergique des jeunes engagés pour la transformation du continent.

Pendant trois jours, la retraite AWLN accueillie par Uhuru KENYATTA, Président de la République du Kenya, a réuni la crème du leadership féminin africain. On note entre autres, la présence de Joyce Benda, Première Femme Présidente du Malawi, de Samba Panza, Première femme Présidente de la Centrafrique, Dr Phumzile Mlambo Ngucka, Directrice Excécutive de ONU FEMMES, Bineta Diop, envoyée spéciale de l’Union Africaine pour la thématique "Femmes, Paix et Sécurité", les jeunes femmes leaders, Joanie Bewa, du Bénin, Unami Jeremiah du Botswana, Sindy Zemura-Bernad de l’Afrique du Sud et Sefora Kodjo Kouassi de la Côte d’Ivoire.

 Dorcas Loba (Stagiaire) 

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Dominique Ouattara partage les initiatives de la lutte contre l’épineuse question du travail des enfants à Washington

La Tanzanie dément toute présence du virus Ebola

L’ex-président tunisien Ben Ali s’est éteint à 83 ans

Huawei lance son premier smartphone touché par les sanctions américaines

Brexit: Londres a jusqu'à fin septembre pour soumettre une proposition écrite (Premier ministre finlandais)