Bissau: saisie record de 1,8 tonne de cocaïne (police)
0
 

Écouter
Bissau: saisie record de 1,8 tonne de cocaïne (police)

Bissau: saisie record de 1,8 tonne de cocaïne (police)

AFP | Lu 1890 fois | Publié

La police bissau-guinéenne a saisi lundi plus de 1,8 tonne de cocaïne en provenance de Colombie, la "plus grosse" prise de l'histoire de ce pays d'Afrique de l'Ouest considéré comme une zone de transit entre l'Amérique latine et l'Europe, a-t-on appris dans la soirée de source policière.

Huit suspects, trois Colombiens, quatre Bissau-guinéens et un Malien, ont été arrêtés à la suite de cette saisie qui s'est opérée en deux temps dans deux localités proches de la côte nord du pays, à quelque 120 km de la capitale Bissau, a indiqué à l'AFP le directeur-adjoint de la police judiciaire, Domingos Correia.

La drogue, dissimulée dans des sacs de farine, a été débarquée dans le port de Caio. Une partie de la cargaison a ensuite été transportée par la route à Canchungo, à une trentaine de kilomètres de là, selon la même source.

"C'est la plus grosse saisie dans le pays et je remercie nos éléments pour leur courage et leur détermination à endiguer ce fléau", a déclaré M. Correia.

La police avait déjà saisi près de 800 kg de cocaïne dissimulés dans un camion immatriculé au Sénégal le 10 mars, pour ce qui était alors la plus grande prise de drogue dans le pays depuis au moins 12 ans, quelques heures à peine avant des élections législatives.

L'instabilité et la pauvreté dans cette ancienne colonie portugaise, qui se prépare pour l'élection présidentielle du 24 novembre, ont longtemps favorisé l'implantation de trafiquants de drogue sous la protection de hauts gradés.

Les policiers ont d'abord saisi lundi matin 264 kg de cocaïne à Caio, "puis l'opération s'est poursuivie à Canchungo, où planquaient nos éléments depuis une semaine", a expliqué le responsable de la PJ.

La surveillance des policiers "a payé, puisqu'ils ont découvert dans une maison 1.605 kg de cocaïne" supplémentaires, "des briques d'un kilo chacune rangées dans des sacs de farine", a ajouté M. Correia.

"Nous avions été informés du débarquement par nos partenaires du réseau international de la police il y a deux semaines. Nous avions des pistes et nous avons monté une opération baptisée Navara", a-t-il précisé.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

La mairie de San-Pedro offre 8000 kits scolaires à des élèves du primaire et du collège.

Un programme triennal de près 98 millions FCFA adopté par la mairie de San-Pedro

Un taxi finit sa course dans un fleuve à Guiglo: un mort

Le CHU de Yopougon fermé à partir de novembre pour une réhabilitation d'une durée de 36 mois à compter de janvier 2020.

Un tribunal militaire a condamné vendredi l'ancien chef d'état-major de Guinée équatoriale, Ruslan Hermes Nguema Oyana, à 18 ans de prison