Hollande confirme l\'engagement des forces armées françaises au Mali
0
 

Écouter
Hollande confirme l\'engagement des forces armées françaises au Mali

Hollande confirme l\'engagement des forces armées françaises au Mali

AFP | Lu 1135 fois | Publié

Le président François Hollande a confirmé l\'engagement des forces armées françaises ce vendredi \"après-midi\" au Mali, contre les groupes armés islamistes et en soutien des troupes maliennes.

La présidence a précisé que la décision d'intervention, "dans le cadre de la légalité internationale", avait été prise "vendredi matin en accord avec le président malien Dioncounda Traoré" "Le Mali fait face à une agression d'éléments terroristes venant du Nord dont le monde entier sait la brutalité et le fanatisme. Il en va donc aujourd'hui de l'existence même de cet Etat ami, de la sécurité de sa population et celle de nos ressortissants, ils sont 6.000 là-bas", a expliqué le président Hollande. "J'ai donc au nom de la France répondu à la demande d'aide du président malien, appuyée par les pays africains de l'ouest. En conséquence, les forces armées françaises ont apporté cet après-midi leur soutien aux unités maliennes pour lutter contre ces éléments terroristes", a-t-il précisé. "Cette opération durera le temps nécessaire", a souligné François Hollande, assurant que "la France sera toujours là lorsqu'il s'agit des droits d'une population qui veut vivre libre et dans la démocratie". Une heure plus tôt, le chef des opérations militaires malien avait affirmé que des soldats français, sénégalais et nigérians étaient en appui dans la ville de Sévaré (centre). Avant l'échange téléphonique vendredi matin avec le président Traoré, le président Hollande a eu au cours de la semaine "de très nombreux contacts" avec les chefs d'Etat africains de la région, a-t-on précisé dans son entourage. L'armée malienne a lancé vendredi une contre-offensive avec une assistance de la France et d'autres pays européens pour reprendre aux islamistes une ville du centre conquise la veille, d'où ils menaçaient de continuer leur poussée vers les zones contrôlées par le gouvernement de Bamako.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

RDC: inculpation d'un colonel dans le procès du meurtre de 2 experts de l'ONU

RDC: démission du vice-président de la Commission électorale

Bondoukou abrite un atelier sur la gestion des écosystèmes dans le bassin de la Volta en Côte d’Ivoire

Des ministres des Finances et des gouverneurs des banques centrales de la Cedeao planchent à Abidjan sur le programme de la monnaie unique

Une trentaine de cadres africains en formation sur la tarification de l’électricité à Abidjan