Quatre morts dans l'attaque d'un village dans le centre du Mali
0
 

Écouter
Publicite
Quatre morts dans l'attaque d'un village dans le centre du Mali

Quatre morts dans l'attaque d'un village dans le centre du Mali

AFP | Lu 4300 fois | Publié

Quatre personnes ont été tuées samedi dans l'attaque d'un village du centre du Mali, une zone confrontée à des violences intercommunautaires et jihadistes, a-t-on appris auprès du maire de la localité

Les assaillants, qui sont arrivés samedi vers 09H00 (locales et GMT), sur une centaine de motos, ont également fait deux blessés parmi les habitants, a indiqué à l'AFP Ali Dolo, maire de Sangha, la commune rurale attaquée. 

Les auteurs de l'attaque "parlaient peul", a déclaré à l'AFP M. Dolo dont la commune est habitée de dogons. Il avait fait état de trois morts dans un précédent bilan, en plus de têtes de bétail volées.

"Une personne qui a reçu une balle vient d'arriver (au poste de santé) de Sangha", a indiqué à l'AFP un habitant du village.

Au moins 12 personnes avaient été tuées et plusieurs têtes de bétail volées fin avril dans l'attaque de plusieurs villages du centre dont Sangha, localité située à une trentaine de km de Bandiagara, l'une des principales villes de cette partie du Mali.

Le centre du Mali est le théâtre d'un grand nombre de violences depuis 2015 et l'apparition d'un groupe jihadiste emmené par le prédicateur peul Amadou Koufa, qui a largement recruté parmi sa communauté, et a rejoint le Groupe de soutien à l'islam et aux musulmans (GSIM), principale alliance jihadiste du Sahel affiliée à Al-Qaïda, dès sa création en 2017.

Les attaques, souvent suivies de représailles, se sont multipliées. Elles ont pris un tournant intercommunautaires entre les Peuls, majoritairement éleveurs, et les ethnies bambara et dogon, qui pratiquent essentiellement l'agriculture.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Urgent | Présidentielle 2020 : Plus de trois millions d’électeurs ont retiré leurs cartes (Communiqué)

Présidentielle 2020 : L’opposition dénonce l’envoi d’observateurs pour le scrutin

Le Gouvernement ivoirien apporte un appui à la mise à niveau des entreprises industrielles dans la filière ananas

Présidentielle 2020 : La plateforme des organisations de la société civile pour l’observation des élections (POECI) appelle à la fin des violences

Manifestations en Angola : une centaine d'arrestations (gouvernement)

Publicite
Publicite