L’ONU condamne une attaque qui a tué deux Casques bleus de la MINUSMA
0
 

Écouter
Publicite
L’ONU condamne une attaque qui a tué deux Casques bleus de la MINUSMA

L’ONU condamne une attaque qui a tué deux Casques bleus de la MINUSMA

AFP | Lu 1846 fois | Publié

Le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guteres, a condamné fermement, dimanche l’attaque perpétrée la veille contre un convoi de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) qui a coûté la vie à deux Casques bleus, rapporte le site d’information des nations unies (Onu.Info).

« Le Secrétaire général condamne fermement l’attaque perpétrée samedi contre un convoi de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) qui a coûté la vie à deux Casques bleus égyptiens », a indiqué son porte-parole, Stéphane Dujarric dans une déclaration, en précisant que le convoi de soldats de la paix se rendait de Tessalit à Gao.

António Guterres a rappelé que les attaques visant des soldats de la paix des Nations Unies peuvent constituer des crimes de guerre au regard du droit international. Il appelle les autorités maliennes à ne ménager aucun effort pour identifier les auteurs de ce crime odieux et à les traduire en justice.

« Le Secrétaire général réaffirme que de tels actes lâches ne dissuaderont pas l’ONU de sa détermination à continuer de soutenir le peuple et le gouvernement du Mali dans leur quête de paix et de stabilité », a-t-il souligné.

Le 11 mai, lors d’une attaque contre la MINUSMA, près d’Aguelhok, dans la région de Kidal, trois Casques bleus du Tchad avaient été tués et quatre autres gravement blessés.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Niger: six touristes français parmi huit personnes tués par des hommes armés

RDC: des enseignants de deux villes en grève à la reprise lundi

Mali: élection d'un nouveau président de la Cour Constitutionnelle

Départ d'un navire de la marine française chargé d'aide vers le Liban

Liban: première démission d'un ministre, nouveaux heurts à Beyrouth

Publicite
Publicite