Mali: les soldats formés par l'UE opérationnels à partir de juillet
0
 

Écouter
Mali: les soldats formés par l'UE opérationnels à partir de juillet

Mali: les soldats formés par l'UE opérationnels à partir de juillet

AFP | Lu 1137 fois | Publié

Les premiers soldats maliens formés par l'Union européenne devraient être opérationnels en juillet, avec la capacité d'être déployés dans le nord du pays si la situation s'y stabilise, a indiqué mardi le général français commandant la mission à laquelle participent 22 pays européens.

"On peut imaginer qu'un premier bataillon malien pourra être engagé au mois de juillet en tant que tel, avec ses structures de commandement, pour opérer et conduire des opérations dans le nord", a déclaré à Bruxelles le général français François Lecointre, en disant espérer que la situation se sera "apaisée" d'ici là. Les premiers soldats maliens, dont certains participent actuellement aux combats, commenceront à être formés par la mission EUTM à partir du 2 avril à l'école militaire de Koulikoro, à une soixantaine de kilomètres de Bamako. Le général Lecointre a rappelé devant la presse que les besoins de l'armée malienne étaient "considérables" et que ses lacunes étaient "nombreuses", notamment dans la dimension organisationnelle. "Notre objectif est d'éviter de construire l'armée malienne sur la base d'un modèle occidental ou de l'Otan, extrêmement sophistiqué et qui ne serait pas adapté à ce qu'elle a à faire", a expliqué le commandant. A ce titre, l'armée tchadienne, qui participe activement aux combats aux côtés notamment des troupes françaises, "est une référence internationale" en terme de "rusticité et d'adaptation à son milieu", selon lui. La mission EUTM va comprendre environ 550 militaires, répartis entre Bamako pour l'Etat-major et Koulikoro, pour les 150 formateurs et le bataillon de protection. Nation cadre, la France est le plus impliqué des 22 pays participant avec 207 personnes, suivie par l'Allemagne (71), l'Espagne (54), la Grande-Bretagne (40), la République Tchèque (34), la Belgique (25) et la Pologne (20), selon les derniers chiffres. Le général Lecointre a indiqué avoir "bon espoir" que les pays de l'UE répondent, par des dons, aux besoins en équipements de l'armée malienne. "Il y a une vraie urgence", a-t-il précisé.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Ghana: "l'Année du retour" attire les touristes afro-américains

L'Indonésie bloque internet en Papouasie pour contenir les émeutes

Des experts en communication réfléchissent sur la nutrition et le développement de la petite enfance à Yamoussoukro

Le Haut-Commissariat aux Réfugiés (HCR) sensibilise sur l’apatridie à Dahiépa Kéhi dans le département de Gagnoa

Tuberculose : Un comité régional de lutte contre la maladie installé dans la Bagoué