Enrichissement illicite au Sénégal: le fils Wade devant un procureur spécial
0
 

Écouter
Enrichissement illicite au Sénégal: le fils Wade devant un procureur spécial

Enrichissement illicite au Sénégal: le fils Wade devant un procureur spécial

AFP | Lu 1758 fois | Publié

Le fils et ex-ministre de l'ancien président sénégalais Abdoulaye Wade, Karim Wade, s'est présenté vendredi à Dakar devant le procureur spécial de la Cour de répression de l'enrichissement illicite (CREI), qui doit lui ordonner de justifier ses revenus, a constaté l'AFP.

Après plusieurs auditions par les enquêteurs l'an dernier, c'est la première fois que Karim Wade est convoqué par le procureur de la CREI. Des partisans de l'ancien parti au pouvoir, le Parti démocratique sénégalais (PDS), qui criaient "Libérez Karim", devant les bureaux de la CREI, ont été dispersés à l'aide de gaz lacrymogène par les forces de sécurité. Ils ont riposté à coups de pierres, mais les incidents ont été brefs. Le PDS accuse le régime du président Macky Sall, élu en mars 2012 face à Abdoulaye Wade, d'avoir lancé une "chasse aux sorcières" depuis son arrivée au pouvoir et d'entretenir un climat "de terreur" contre ses dirigeants. Plusieurs responsables du régime de M. Wade (2000-2012), dont son fils, ont été entendus à plusieurs reprises par la gendarmerie ou la justice dans le cadre d'enquêtes sur un enrichissement illicite présumé. Karim Wade, 44 ans, vêtu d'un boubou et d'un chèche blancs, souriant, n'a fait aucune déclaration à son arrivée au bureau du procureur spécial Alioune Ndao, qui doit le mettre en demeure de justifier sous trente jours ses revenus passés et actuels. Karim Wade fait aussi l'objet d'une enquête en France à la suite d'une plainte de l'Etat du Sénégal pour recel de détournement de fonds publics, recel d'abus de biens sociaux et corruption, selon une source judiciaire. Après sa dernière audition par la gendarmerie, en novembre, il avait été interdit de sortie du territoire sénégalais avec six autres dignitaires de l'ancien régime. Ex-ministre de la Coopération internationale, des Transports aériens, des Infrastructures et de l'Energie, doté de gros budgets, Karim Wade était surnommé "Super ministre" ou "Ministre du ciel et de la terre". Ancien conseiller de son père, Karim a également occupé plusieurs autres fonctions, dont celle de responsable de l'Agence nationale de l'Organisation de la conférence islamique, chargée de grands travaux avant le sommet de l'OCI organisé en mars 2008 à Dakar.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Coronavirus: nouveaux reconfinements en Inde, proche du million de cas déclarés

Togo: la justice émet un mandat d'arrêt international contre l'opposant Kodjo

Covid-19 : La Fédération internationale de basket-ball (FIBA) a décidé de lever la suspension de toutes ses compétitions

Les Jeux olympiques de la jeunesse de 2022 à Dakar reportés en 2026

Hausse du prix du transport à Bouaflé après le déconfinement du grand Abidjan