Crise alimentaire au Sahel: Des experts en sécurité alimentaire en conclave à Abidjan
0
 

Écouter
Crise alimentaire au Sahel: Des experts en sécurité alimentaire en conclave à Abidjan

Crise alimentaire au Sahel: Des experts en sécurité alimentaire en conclave à Abidjan

AIP | Lu 2880 fois | Publié

Des experts en sécurité alimentaire, notamment membres du comité inter-Etats de lutte contre la sécheresse au sahel (CILSS), sont réunis, depuis mardi, à Abidjan, en vue de faire le point de la situation alimentaire et nutritionnelle en Afrique de l\'Ouest et au Sahel, et proposer des mesure d\'urgence appropriées pour juguler la crise alimentaire, cette année, notamment au sahel.



Selon le CILSS, la campagne agricole 2011/2012 s’est achevée avec des baisses de production céréalière, dans les pays du sahel et de l’Afrique de l’ouest, des pays réputés être des régions productrices de céréales. Des déficits variant entre 15% et 52% ont été enregistrés dans la région ouest-africaine par rapport à l’année dernière. Sur les marchés, les prix des denrées alimentaires restent toujours élevés sur l’ensemble des pays, révèle le CILSS.



A cette rencontre à laquelle prennent part des représentants d\'organisations sous-régionales ainsi que des partenaires au développement et d\'ongs, le secrétaire exécutif du CILSS, le Pr. Alhousséïni Bretandeau, a expressément invité les participants \"à se pencher particulièrement sur les conséquences de la hausse des prix des denrées alimentaires sur la sécurité alimentaire en Afrique de l’Ouest\". Il a souligné que ceci vise à fournir aux décideurs les outils de décision attendus.



Considérée comme la plus importante réunion du comité, la rencontre d\'Abidjan devra permettre d\'accéder aux données statistiques réelles et définitives sur la campagne agricole 2011/2012 pour tous les Etats de la Cedeao, de l’Uemoa et du CILSS. Elle devra permettre également de \"déterminer, avec précision, les zones à risque ainsi que les populations vulnérables\", font savoir les initiateurs.



Procédant à l’ouverture des travaux, le directeur de cabinet du ministre ivoirien de l’Agriculture, Minayaha Siaka Coulibaly, a recommandé aux Etats de conduire une stratégie d’ensemble, en vue de promouvoir et de développer des productions agricoles durables.

M. Coulibaly a proposé que face au problème récurent des crises alimentaires l\'on puisse trouver des solutions urgentes, structurellement durables, tant au niveau de la recherche agronomique, des technologies de conservation et de transformation des produits agricoles, des circuits de commercialisation qu’au niveau de la professionnalisation des acteurs.



La réunion des experts, qui s’achève jeudi, s’inscrit dans le cadre du dispositif régional de prévention et de gestion des crises alimentaires se présentant sous forme d’un cycle annuel de cinq cadres de concertation dont la cinquième se tient à Abidjan. Les concertations régionales sur la sécurité alimentaire au Sahel et en Afrique de l’Ouest se tiennent, chaque année, en septembre, novembre, mars, juin et décembre.



Le comité permanent inter-Etats de lutte contre la sécheresse au Sahel(CILSS) a été mis en place le 12 septembre 1973, à la suite des grandes sécheresses qui ont frappé le Sahel dans les années 70. Il regroupait, à l\'origine, dix Etats, qui comprend cinq côtiers, Gambie, Guinée-Bissau, Mauritanie, Sénégal, Guinée, quatre enclavés, Burkina Faso, Mali, Niger, Tchad, et un Etat insulaire, le Cap Vert. Depuis 2006, le comité est élargi à l’ensemble des Etats de la Cedeao.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Répression au Zimbabwe: les réseaux sociaux bloqués, le pasteur Mawarire maintenu en détention

L'armée nigériane repousse une nouvelle attaque de Boko Haram

Le projet de géolocalisation des établissements scolaires expliqué aux acteurs de l’éducation à Duékoué

Mobile banking : Une nouvelle application lancée dans la zone UEMOA

Le ministre des eaux et forêts Alain Richard Donwahi affiche ses objectifs pour 2019