Une délégation libyenne à Nouakchott pour négocier l’extradition de Senoussi
0
 

Écouter
Une délégation libyenne à Nouakchott pour négocier l’extradition de Senoussi

Une délégation libyenne à Nouakchott pour négocier l’extradition de Senoussi

AFP | Lu 2080 fois | Publié

Toujours l\'incertitude sur le sort d\'Abdallah al-Senoussi, l\'ancien chef des renseignements libyen de Mouammar Kadhafi arrêté à Nouakchott dans la nuit de samedi à vendredi. Une délégation libyenne est arrivée, ce lundi 19 mars 2012 dans l’après midi, dans la capitale mauritanienne pour tenter d\'obtenir son extradition. Les membres de la délégation libyenne sont arrivés en provenance de Paris à bord d\'un vol régulier. Ils sont venus expliquer de vive voix ce que Tripoli a déjà dit : la Libye tient à récupérer Abdallah al-Senoussi. Dès son atterrissage à Nouakchott, le vice-Premier ministre libyen Moustafa Abou Chagour a souligné « la communauté d\'intérêt entre les Libyens et les frères Mauritaniens ». Selon lui, l\'ex-patron des renseignements de Mouammar Kadhafi « a commis des crimes contre les Libyens, il doit en répondre devant la justice libyenne » et pour cela « toutes les voies seront discutées », notamment, avec le président mauritanien. Une rencontre devrait avoir lieu demain et on sait que Tripoli souhaite une réponse rapide de Nouakchott sur ce dossier. Mais la Mauritanie a le choix. La Cour pénale internationale réclame également Abdallah al-Senoussi pour crimes contre l\'humanité. La France aussi avait délivré un mandat d\'arrêt contre lui dans le cadre du dossier de l\'attentat contre le DC10 d\'UTA en 1989. Tripoli, la Haye ou Paris ? C\'est la Mauritanie qui décidera de la prochaine destination de l\'ancien chef des renseignements libyens et pour l\'instant, Nouakchott n\'a rien dit de ses intentions.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

La mairie de San-Pedro offre 8000 kits scolaires à des élèves du primaire et du collège.

Un programme triennal de près 98 millions FCFA adopté par la mairie de San-Pedro

Un taxi finit sa course dans un fleuve à Guiglo: un mort

Le CHU de Yopougon fermé à partir de novembre pour une réhabilitation d'une durée de 36 mois à compter de janvier 2020.

Un tribunal militaire a condamné vendredi l'ancien chef d'état-major de Guinée équatoriale, Ruslan Hermes Nguema Oyana, à 18 ans de prison