Mali: des soldats mutins ont pris le pouvoir, institutions dissoutes et couvre-feu
0
 

Écouter
Mali: des soldats mutins ont pris le pouvoir, institutions dissoutes et couvre-feu

Mali: des soldats mutins ont pris le pouvoir, institutions dissoutes et couvre-feu

AFP | Lu 1287 fois | Publié

Des militaires maliens ont annonc jeudi matin avoir mis \"fin au rgime incomptent\" en place Bamako, avoir dissous \"toutes les institutions\", suspendu \"la constitution\" et dcrt un couvre-feu, dans une allocution la radio-tlvision nationale qu`ils occupaient depuis mercredi.

Le porte-parole de ces soldats, le lieutent Amadou Konar, a affirm qu`ils avaient agi pour faire face \" l`incapacit\" du rgime du prsident Amadou Toumani Tour \" grer la crise au nord de notre pays\", en proie une rbellion touareg et aux activits de groupes islamistes arms depuis la mi-janvier.

Le lieutenant Konar, entour d`une dizaine d`autres militaires, parlait au nom d`un Comit national pour le redressement de la dmocratie et la restauration de l`Etat (CNRDRE).

Peu aprs, le capitaine Amadou Sango, chef de la junte, a pris la parole pour annoncer qu`un couvre-feu avait t dcrt compter de jeudi.

Le lieutenant Konar a galement justifi le coup d`Etat par le \"manque de matriel adquat pour la dfense du territoire national\" mis la disposition de l`arme pour lutter contre la rbellion et les groupes arms dans le nord, et \"l`incapacit du pouvoir lutter contre le terrorisme\".

La junte a \"pris l`engagement solennel de retaurer le pouvoir\" aux civils et de mettre en place un gouvernement d`union nationale.

Les putschistes taient dans un premier temps apparus l`Office de la radio-tlvision malienne (ORTM), mais l`allocution du lieutenant Konar n`avait pas pas pu tre entendue en raison, apparemment, d`un problme technique. Il a du s`y reprendre plusieurs reprises avant d`tre clairement entendu.

\"Nous contrlons le palais prsidentiel\", avait auparavant annonc un soldat mutin sous couvert de l`anonymat, un autre affirmant que plusieurs personnalits du rgime du prsident Tour, dont le ministre des Affaires trangres Soumeylou Boubye Maga et celui de l`Administration du territoire, Kafougouna Kon, avaient t arrtes.

Une source indpendante a affirm que le prsident Tour \"et ses hommes ne sont plus au palais\", sans prciser o ils se trouvaient.

Des changes de tirs nourris entre la garde prsidentielle et les mutins ont t entendus pendant plusieurs heures dans la nuit de mercredi jeudi, avant de diminuer d`intensit.

L`ORTM, occupe par les mutins, avait annonc mercredi vers 23H00 (locales et GMT) une dclaration de militaires \"dans un instant\", mais ce n`est que six heures plus tard qu`ils ont pris la parole.

Le Mali est confront depuis mi-janvier des attaques du Mouvement national pour la libration de l`Azawad (MNLA) et d`autres rebelles touareg, dont des hommes lourdement arms qui avaient combattu pour le rgime de Mouammar Kadhafi, qui ont pris plusieurs villes du nord du pays.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Niakara: Des femmes unies au sein dun mouvement dnomm Compassion-Group , ont offert des kits alimentaires aux aux patients.

Bouna: Peur panique chez des populations au cours dexercice militaire

Kenya: une Italienne enleve par des hommes arms

Bounkani: Une opration de scurisation transfrontalire en cours dans la rgion

France : procs en appel du "logeur" de jihadistes du 13 novembre 2015