Mali: la France souhaite des élections \"le plus vite possible\"
0
 

Écouter
Mali: la France souhaite des élections \

Mali: la France souhaite des élections \"le plus vite possible\"

AFP | Lu 1882 fois | Publié

La France souhaite des élections \"le plus vite possible\" au Mali où un coup d\'Etat vient d\'avoir lieu, a déclaré jeudi le ministre français des Affaires étrangères, Alain Juppé. \"Nous avons condamné ce coup d\'Etat militaire parce que nous sommes attachés au respect des règles démocratiques et constitutionnelles. Nous demandons le rétablissement de l\'ordre constitutionnel, des élections, elles étaient programmées pour avril, il faut qu\'elles aient lieu le plus vite possible pour que le peuple malien puisse s\'exprimer\", a-t-il dit à la radio Europe 1. Le Mali, ancienne colonie française, devait tenir cette année un scrutin présidentiel dont le premier tour était prévu le 29 avril. Le sort du président malien Amadou Toumani Touré, que n\'a pas évoqué Alain Juppé, reste inconnu. \"Nous travaillons depuis des mois avec nos partenaires de la région et les organisations régionales pour engager un dialogue entre les rebelles du nord, les Touareg, et le régime\" malien, a ajouté le chef de la diplomatie française. Des militaires maliens ont pris jeudi le pouvoir à Bamako après plusieurs heures de combat, dissout les institutions et décrété un couvre-feu pour, selon eux, en finir avec le manque de moyens dans la lutte contre la rébellion touareg et les groupes islamistes dans le nord du pays. Le Mali est confronté depuis mi-janvier à des attaques du Mouvement national pour la libération de l\'Azawad (MNLA) et d\'autres rebelles touareg, dont des hommes lourdement armés qui avaient combattu pour le régime de Mouammar Kadhafi. Ils ont pris plusieurs villes du nord du pays. Le gouvernement malien a accusé Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), qui a des bases dans le nord du Mali d\'où elle opère dans plusieurs pays du Sahel, de combattre avec le MNLA.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Le Gouvernement appelle à la mobilisation communautaire contre la malnutrition

La phase de répression du port obligatoire de casque démarre le 1er décembre à Bouna

Les chefs traditionnels du Gbêkê prônent la paix et la cohésion sociale dans les différentes localités de la région

Plusieurs projets conçus pour la revalorisation du tourisme à Daloa

40 kg de cannabis saisis dans un véhicule de transport en commun à Tiapoum