Nouvelle condamnation de l'ex-président Moubarak à trois ans de prison pour corruption
0
 

Écouter
Publicite
Nouvelle condamnation de l'ex-président Moubarak à trois ans de prison pour corruption

Nouvelle condamnation de l'ex-président Moubarak à trois ans de prison pour corruption

AFP | Lu 1985 fois | Publié

L'ancien président égyptien Hosni Moubarak a écopé mercredi de trois ans de prison pour corruption. Le leader déchu avait déjà été condamné à la réclusion à perpétuité en juin 2012 pour avoir donné l'ordre de tirer sur des manifestants.

Hosni Moubarak écope d'une nouvelle peine de prison. L'ancien président égyptien a été condamné mercredi 21 mai à trois ans de prison, et ses deux fils à quatre ans, pour avoir détourné des fonds publics, trois ans et demi après qu'une révolte populaire eut mis fin à ses 30 années de pouvoir sans partage. L'ex-Raïs de 85 ans et ses fils ont par ailleurs été condamnés à une amende de plus de 21 millions de livres égyptiennes (plus de deux millions d'euros) ainsi qu'au remboursement des sommes qu'ils auraient détournées et estimées à 125 millions de livres égyptiennes (environ 13 millions d'euros). Il est également jugé dans un autre procès pour "complicité de meurtre" de plusieurs manifestants lors de la révolte qui l'a contraint à quitter le pouvoir début 2011. Pour ce chef d'accusation, il encourt la prison à vie, peine à laquelle il avait déjà été condamné en première instance en juin 2012, avant que la Cour de cassation n'ordonne qu'il soit rejugé. En attendant ce jugement, Hosni Moubarak est détenu dans un hôpital militaire depuis le mois d'août dernier. Les procès de l'ex-Raïs, très médiatisés au départ, sont aujourd'hui éclipsés par ceux de son successeur, l'islamiste Mohamed Morsi, seul président jamais élu démocratiquement en Égypte mais destitué il y a 11 mois par l'armée. Mohamed Morsi et la quasi-totalité des dirigeants de la confrérie des Frères musulmans encourent la peine de mort dans divers procès, et le gouvernement dirigé de facto par l'armée mène une répression très sanglante contre ses partisans.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Virus: 46 millions de Français sous couvre-feu, plus de 10.000 morts en Allemagne

Le chef de la diplomatie française va discuter paix et sécurité à Bamako

Guinée: Alpha Condé remporte la présidentielle avec 59% des voix (commission électorale)

Une milice veut faire de Dabou sa base arrière (Gendarmerie)

27 nouveaux cas de Covid-19 notifiés le 22 octobre 2020 (Ministère)

Publicite
Publicite