Burkina: Sankara "réhabilité" par la destitution de Compaoré, se réjouit sa veuve
0
 

Écouter
Publicite
Burkina: Sankara

Burkina: Sankara "réhabilité" par la destitution de Compaoré, se réjouit sa veuve

AFP | Lu 1984 fois | Publié

La démission de Blaise Compaoré, chassé par une insurrection populaire après 27 ans de pouvoir au Burkina Faso, constitue une réhabilitation de la mémoire de Thomas Sankara, s'est réjouie dimanche sa veuve, Mariam Sankara.

Thomas Sankara, président charismatique et icône du panafricanisme, a été assassiné le 15 octobre 1987, lors d'un coup d'Etat qui a porté son ancien frère d'armes Blaise Compaoré au pouvoir.

"Chers compatriotes, vous venez de remporter une victoire sans précédent par cette insurrection populaire", écrit Mariam Sankara dans un communiqué signé de Montpellier, ville du sud de la France où elle réside.

"En se référant à la révolution du 4 août (1983, un prédécent coup d'Etat par lequel Thomas Sankara avait pris le pouvoir), la jeunesse burkinabè a réhabilité Thomas Sankara (...), je suis fière, je vous félicite", a-t-elle poursuivi.

L'ancien président Compaoré a démissionné vendredi, après une journée d'émeutes qui a fait une trentaine de morts, selon l'opposition. Il a trouvé refuge à Yamoussoukro, la capitale administrative ivoirienne, en compagnie de sa femme Chantal. 

"Il (Compaoré) ne doit pas couler des jours paisibles à Yamoussoukro, il doit répondre de ses actes et de ses crimes de sang", note la veuve de Sankara.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Je veux que la Côte d'Ivoire, notre pays, avance dans la paix (Kouadio Konan Bertin, candidat indépendant à la présidentielle de 2020)

Les élections auront bel et bien lieu le 31 octobre et nous allons les gagner (Alassane Ouattara, candidat du RHDP à la présidentielle de 2020)

Le Chef de terre de Ouangolodougou appelle les cadres du département à l’entente

L’ancien président Ibrahim Boubacar Keïta de retour à Bamako

Les populations désertent la ville de Dabou après les affrontements inter-ethniques

Publicite
Publicite