Togo : Réformes avant la présidentielle 2015.
0
 

Écouter
Publicite
Togo : Réformes avant la présidentielle 2015.

Togo : Réformes avant la présidentielle 2015.

BBC Afrique | Lu 4272 fois | Publié

Les organisations de la société civile ainsi que les partis de l’opposition togolaise annoncent une série de manifestions pour ce mois de novembre afin de contraindre les autorités du pays à opérer des réformes avant la présidentielle de l'année prochaine.

Il s'agit notamment de la limitation du mandat présidentiel à deux quinquennats, le scrutin uninominal à deux tours pour les législatives et les présidentielles ainsi que la recomposition de la Cour Constitutionnelle et de la Haute Autorité de l'Audiovisuel et de la Communication.

La Synergie des Organisations de Défense des Droits de l'Homme, qui regroupe une dizaine d'association de défense des droits de l'homme, estime que ces réformes doivent être un préalable à l'organisation de la présidentielle.

« Tous les togolais savent aujourd'hui que les réformes s'imposent pour notre pays parce que tant qu'il n'y a pas de reformes, les élections qui sont projetées enclencheront encore des violences et des violations des droit de l'homme», a fait remarquer Maître Claude Amégah, membre de la Synergie des Organisations de Défense des Droits de l'Homme.

La Synergie a annoncé mardi au cours d’une conférence de presse le début de la tenue d'une série de manifestations de rues pour le 28 novembre.

Les partis politiques de l'opposition eux, prévoient de descendre dans les rues le 21 novembre pour les mêmes raisons.

Les leaders religieux togolais, la Commission Vérité Justice et Réconciliation mais aussi la représentation de l'Union Européenne au Togo ont déjà insisté sur la nécessité de ces réformes.

Mais le projet de loi initié dans ce cadre par le gouvernement a été rejeté en juin dernier par les députés de la majorité présidentielle.

Le président togolais Faure Gnassingbé est arrivé au pouvoir en 2005, suite au décès de son père Gnassingbé Eyadema et après une présidentielle contestée par l'opposition.

Une contestation réprimée par le pouvoir et qui a fait plusieurs morts et des blessées.

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

L'ex-président sud-coréen Lee Myung-bak définitivement condamné à 17 ans de prison

Algérie/constitution: Reporters sans Frontières (RSF) appelle à une "réelle" liberté de la presse

Climat: La Niña, annonciatrice d'intempéries, est de retour (Onu)

Est de la RDC: au moins 15 morts dans une attaque du groupe armé ADF (sources concordantes)

Sénégal: 16 morts dans une collision entre un camion et un bus

Publicite
Publicite