Le Festival des arts de la rue veut préserver notre environnement !
0
 

Écouter
Le Festival des arts de la rue veut préserver notre environnement !

Le Festival des arts de la rue veut préserver notre environnement !

Didir N\'Doli|d.ndoli@rti.ci | Lu 1059 fois | Publié

Avec plus de 28000 participants venus des 4 coins du monde, Le festival des arts de la rue de grand Bassam (FAR) reste un des festivals les plus innovants de Côte d\'Ivoire en matière d\'arts, de culture et de recherche artistique. C\'est sous le thème principal: \'\'Préservons notre environnement\'\', qu\'il se tiendra cette année du 23 au 25 Novembre à Grand-Bassam sur (3) trois jours durant.

Ce grand moment de découvertes, de partage et de rencontres donnera à Grand-Bassam une sonorité culturelle des plus colorées et fera d'elle pour trois jours, la plaque tournante des diversités culturelle. Selon Valery Bony, Présidente de l' Association F.A.R , ce festival doit toujours être un rassemblement populaire qui permet la vulgarisation des activités culturelles avec de modestes moyens et un bénévolat prononcé de tout un chacun. L'on pourra découvrir pendant ces trois jours, de la danse, avec le groupe adoua( pour les danses sacrées), ivoire marionnette pour le cirque, de la musique, Simon Ahiba, un chanteur n’zima, un groupe de woyo, garba 50, vogou soutra, Awoulessa (un groupe dont la particularité première est de faire de la musique à partir d’objet de toutes sortes récupérés ou ramassés dans la rue ou les poubelles) et bien d’autres dont l’artiste ivoirien Pape Gnépo .
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Les directeurs d’écoles primaires de Séguéla s’engagent à ne militer dans aucun syndicat

Grève dans l’éducation : les sanctions très bientôt appliquées (ministère)

Les coûts directs des accidents de travail estimés à 8 milliards par an en Côte d’Ivoire

Fin du couvre-feu instauré à Béoumi suite aux affrontements intercommunautaires

Le préfet de Toumodi exprime la compassion du gouvernement aux populations de Kocoumbo