Les femmes africaines à l'honneur à la journée cinématographique à Ouagadougou
0
 

Écouter
Les femmes africaines à l'honneur à la journée cinématographique à Ouagadougou

Les femmes africaines à l'honneur à la journée cinématographique à Ouagadougou

APANEWS | Lu 1834 fois | Publié

Les 5èmes journées cinématographiques de la femme africaine (JCFA) se tiendront du 02 au 07 mars 2018 dans la capitale burkinabé, a annoncé mardi à Ouagadougou, un communiqué du délégué général du Fespaco Ardjouma Soma.

L’édition 2018 a pour thème : "La professionnelle africaine face aux défis du numérique". Ce rendez-vous qui magnifie la cinéaste africaine et la femme en général, sera marqué par des projections de films, un panel sur le thème et des ateliers de formation sur le jeu d’acteur, la prise de vue et le montage numérique.

Ce programme permettra également de voir des films inédits à travers les œuvres sélectionnées cette année. Il s’agit de «Un jour pour les femmes» de Kamla Abu Zeki (Egypte), lauréat du grand prix du Festival du cinéma africain de Kouribga 2017 (Maroc) ; "Le train de sucre et de sel" de Licinio Azevado (Mozambique), vainqueur du Tanit d’or des journées cinématographiques de Carthage 2017 (Tunisie)

Sera également projeté le film "Frontière" de la Burkinabè Apolline Traoré, grand prix ce 19 février 2018 du Festival de cinéma de Los Angeles aux Etats Unis.

Les différentes projections se feront au CENASA et à l’Institut français, en présence des réalisatrices invitées. Les autres sites de la manifestation sont l’ISIS-SE et le siège du Fespaco.

 

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Des étudiants de l’Université Alassane Ouattara ont pris part à une formation sur les instruments de lutte contre la torture

Des élèves du secondaire public et privé de plusieurs localités vident les salles de classes pour réclamer des congés anticipés

Togo: un nouveau mort par balle dans les affrontements avec les forces de l'ordre (Amnesty International

Le VIH/SIDA est une réalité dans le Gbêke avec plus 18.000 personnes infectées

Abengourou : Sit-in des fonctionnaires et agents de l’administration territoriale à la sous-préfecture