Le CNDHCI renouvelle son appui au Festival des Musiques Urbaines d'Anoumabo (FEMUA).
0
 

Écouter
Le CNDHCI renouvelle son appui au Festival des Musiques Urbaines d'Anoumabo (FEMUA).

Le CNDHCI renouvelle son appui au Festival des Musiques Urbaines d'Anoumabo (FEMUA).

AIP | Lu 1814 fois | Publié

Dans le cadre de la 11e édition du Festival des musiques urbaines d’Anoumabo (FEMUA 11), la Fondation Magic System et la Commission nationale des droits de l’homme de Côte d’Ivoire (CNDHCI) ont renouvelé jeudi, leur partenariat pour « faire une meilleure édition que la précédente et s’adresser efficacement aux populations ».

« Nous sommes là pour renouveler ce partenariat qui existe déjà et pour dire que nous allons évoluer dans la même dynamique. Nous avons signé une convention qui s’est adossé sur certaines closes et sur un angle de collaboration et aujourd’hui, si nous sommes là pour renouveler ce partenariat, c’est parce que les deux camps ont estimé que nos attentes pendant l’édition 10 du FEMUA ont été satisfaites », a indiqué le président de la Fondation Magic System, Traoré Salif dit A’Salfo.

M. Traoré a dit sa reconnaissance à la CNDHCI pour cette confiance qu’elle renouvelle à la Fondation Maggic System en particulier au FEMUA et pour cet accompagnement.

« J’espère que le renouvellement de ce partenariat nous permettra de mener d’ensemble le bon bateau pour le droit de l’homme en Côte d’Ivoire. Je crois que la dynamique dans laquelle s’inscrit notre partenariat pourra par nos actions, œuvrer pour le bien-être des populations, au-delà du FEMUA », a-t-il souhaité.

Abordant dans le même sens, la présidente de la CNDHCI, Namizata Sangaré, s’est félicitée du chemin parcouru ensemble et des acquis enregistrés.

« Dans le cadre du FEMUA 11, nous avons souhaité renforcer notre partenaire et le rendre plus dynamique. Nous allons poursuivre avec la Fondation Magic System, notre mandat de promotion des droits de l’homme à travers des créations artistiques, des concerts, des activités socio-éducatives et culturelles, des espaces de débats instructifs », a-t-elle relevé.

« Nous allons mettre à la disposition de la Fondation Magic System, des intervenants pour animer des ateliers spécifiques. Nous allons décerner trois trophées dans la catégorie « femme » du cross populaire qui aura lieu à Korhogo. La CNDHCI contribuera efficacement au succès du FEMUA. En outre, elle associera la Fondation Magic System aux activités de communication, de plaidoyer et de promotion en matière de droit de l’homme », a-t-elle ajouté.

FEMUA 11 est placé sous le thème, « Jeunesse africaine et l’immigration clandestine ».

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Des étudiants de l’Université Alassane Ouattara ont pris part à une formation sur les instruments de lutte contre la torture

Des élèves du secondaire public et privé de plusieurs localités vident les salles de classes pour réclamer des congés anticipés

Togo: un nouveau mort par balle dans les affrontements avec les forces de l'ordre (Amnesty International

Le VIH/SIDA est une réalité dans le Gbêke avec plus 18.000 personnes infectées

Abengourou : Sit-in des fonctionnaires et agents de l’administration territoriale à la sous-préfecture