Guyzagn 2013 : 133 artistes aspirent au Grand prix Guy Nairay 2013
0
 

Écouter
Guyzagn 2013 : 133 artistes aspirent au Grand prix Guy Nairay 2013

Guyzagn 2013 : 133 artistes aspirent au Grand prix Guy Nairay 2013

L\'intelligent d\'Abidjan | Lu 1019 fois | Publié

Ce sont 133 artistes qui ont été inscrits au concours national d’arts plastiques, les \"Guyzagn\" dotés du Grand prix Guy Nairay 2013. Peintres, sculpteurs, photographes, tous aspirent à un prix. Leurs œuvres sont exposées depuis le 8 janvier 2013 au Musée des Civilisations de Côte d’Ivoire qui les abritera jusqu’au 17 janvier prochain.

Sur le même lieu, les sélectionnés seront proclamés le lendemain, 18 janvier 2013. A cette étape, la succession à Pascal Konan, Grand Prix Guy Nairay lors de la 4è édition, sera véritablement lancée. Une visite de l’exposition permet aux visiteurs de découvrir le travail de chacun. Le peintre-candidat Odonko entend apporter sur le concours national une «Lueur d’espoir». Tel est le titre de sa toile au fond orangée dans laquelle il parcourt des lignes multiples. Celles-ci décrivent, pour le candidat, la diversité culturelle en Côte d’Ivoire mais également la difficulté à s’entendre. S’il a été parmi les premiers candidats à s’inscrire pour les Guyzagn 2013, Odonko – comme ses amis candidats parmi lesquels 13 femmes – espère être retenu pour l’étape de la performance. Celle-ci aura lieu sur le bord lagunaire du Plateau du 21 au 27 janvier 2013. «Il y a de belles œuvres, certaines seront retenues, d’autres pas. Cela doit être un stimulant pour eux», a encouragé le peintre, Youssouf Bath, par ailleurs président du jury scientifique du concours. Youssouf Bath ne doute pas que des candidats seront frustrés parce qu’ayant une belle œuvre qui n’a pu être retenue. Ainsi a-t-il décrit les difficultés pour le président du jury à chaque édition. Racontant une anecdote, il s’est souvenu de la colère contre lui du géniteur d’un candidat qui ne comprenait pas pourquoi son fils n’avait pas été sur le podium. Aux candidats, Youssouf Bath conseille d’être original et de penser à la pérennité dans l’usage des matériaux sur leurs œuvres. «L’art est une compétition constante», a ajouté le représentant du ministre de la Culture et de la Francophonie, Henri N’Koumo. «L’art, force d’une nation solidaire», tel est le thème de la 5è édition des Guyzagn qui invite les artistes à cristalliser, à travers leurs œuvres, l’idée de la diversité et la mixité culturelle comme un atout et non un handicap. Avant le gala de remise du Grand Prix Guy Nairay le 1er février par le jury dit Vip, les prix sectoriels seront désignés le 30 janvier à la Rotonde des Arts contemporains au Plateau qui accueillera l’exposition des œuvres de la performance (28-31 janvier). Ces prix sont Michel Koffi pour la peinture, Christian Lattier (sculpture) et Bene Hoane pour la photo.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

La direction de l’Hydraulique offre un foyer polyvalent aux populations de Raviart

Le Collège moderne de Raviart baptisé du nom du président du Sénat Jeannot Ahoussou Kouadio

Nigeria: deux tués, dont une humanitaire britannique, dans une attaque armée (police)

Centrafrique: libération d'un leader de la société civile arrêté jeudi

L'armée soudanaise exige la levée des barrages, les manifestants maintiennent la pression