Journée internationale de la jeune fille: Elles sortent des sentiers battus, elles entreprennent
0
 

Écouter
Journée internationale de la jeune fille: Elles sortent des sentiers battus, elles entreprennent

Journée internationale de la jeune fille: Elles sortent des sentiers battus, elles entreprennent

MC.Morokro| m.marieclaire@rti.ci | Lu 1125 fois | Publié

Désigné journée internationale de la jeune fille depuis 2011, le 11 Octobre a une résonance particulière pour toutes les jeunes filles, surtout pour celles qui sont sur le continent africain. En Côte d'Ivoire, ce jour est célébré de fort belle manière. Le Réseau des Amis Travailleurs de Côte d’Ivoire (RATCI) a organisé hier jeudi une rencontre d’échanges, de partage et de détente dite "Eburnie Afterwork" avec les jeunes filles responsables d'entreprises à Abidjan.

Valoriser un corps de métier, cultiver l’entraide, la coopération et inciter à l’entreprenariat sont les objectifs d’Eburnie Afterwork. "A cette veille de la journée internationale de la jeune fille, nous voulons qu'à travers cette soirée des jeunes filles qui ont débuté leurs activités presqu'à partir de rien, viennent partager leurs expériences avec d’autres jeunes filles pour que celles-ci comprennent qu’elles doivent se prendre en charge, elles peuvent et doivent entreprendre", a affirmé Séri Solange initiatrice de la rencontre. Ces jeunes filles qui pour la plupart sont étudiantes ou travaillent, sont aussi chefs d’entreprises. Elles y sont arrivées par une prise de conscience. Avec leurs économies ou l'apport des parents, elles sont unanimes pour dire qu'entreprendre ne nécessite pas d’attendre de gros moyens, il faut juste commencer quelque chose avec les moyens de bords. "Il faut toujours essayer, la récompense se trouve toujours au bout de l’effort » indique Fleure N’doua, 23 ans étudiante en Master des Sciences du langage et chef d'entreprise, responsable du site Planet sport. "Le plus important c’est déjà de commencer et de se donner les moyens de réussir" renchérit Sarah Kouamé, 27 ans, responsable de la marque Créative, une structure de création d’accessoires de beauté. Pour Koutouan Marie-Joseph, Coach en art de vivre et experte en hôtellerie, entreprendre une activité va au delà du simple fait de se prendre en charge, c’est aussi une action citoyenne. "Il faut faire quelque chose qui apporte un plus au développement de son pays" a-t-elle insisté.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Un groupe de travail plaidoyer mis en place pour lutter contre l’exploitation sexuelle des enfants

L’extraction artisanale de l’or affecte la production maraîchère à Niakara (Populations locales)

Une inspection de l’enseignement préscolaire et primaire ouverte à Lomokankro dans le département de Tiébissou

Mondial-2022 au Qatar: Michel Platini placé en garde à vue

Deux policiers mozambicains tués dans un échange de tirs avec l'armée sud-africaine