Cacao : le Ghana en passe de ravir le premier rang mondial à la Côte d\'Ivoire?
0
 

Écouter
Cacao : le Ghana en passe de ravir le premier rang mondial à la Côte d\'Ivoire?

Cacao : le Ghana en passe de ravir le premier rang mondial à la Côte d\'Ivoire?

Xinhua | Lu 2670 fois | Publié

Ayant produit pour la période 2010 -2011 près d\'un million de tonnes contre 350. 000 tonnes il y a dix ans, le Ghana, deuxième mondial de cacao, est en passe de ravir à la Côte d\'Ivoire, passée quant à elle de 1,2 million à 1,4 million de tonnes, la palme d\'or au palmarès des pays producteurs de cacao dans le monde.

"Nous sommes le deuxième plus grand producteur mondial, la Côte d'Ivoire est numéro un. Ils produisent environ 1,2 million de tonnes, nous sommes à un million. Nous espérons que dans un avenir proche, le Ghana va ravir la première place à la Côte d'Ivoire", a indiqué I.Y.Opoku, directeur exécutif adjoint du Cocoa Research Institute of Ghana, basé à Accra. A 30% d'apport au PIB (produit intérieur brut) du pays contre 40%pour son concurrent ivoirien, la cacaoculture emploie 600.000 planteurs ghanéens, de l'avis du Pr. Opoku, participant à une conférence internationale sur la recherche cacaoyère qui a réuni plus de 150 chercheurs de 30 pays du monde du 15 au 20 octobre dans la capitale camerounaise. Pour le chercheur, le Ghana a su identifier les facteurs qui l'empêchaient de produire plus et atteindre aujourd'hui un million de tonnes. Il s'agit de la dégradation des sols, des insectes ravageurs et pathogènes redoutables et à fort impact négatif sur le rendement comme la pourriture brune, les mirides encore appelées capsides puis le swollen shoot. Cette dernière maladie du Cacao le swollen shoot sévit dans toute la région d'Afrique de l'Ouest et aucun procédé chimique ne permet de l'éradiquer. Seule méthode de lutte utilisée contre la terrible maladie : la destruction des arbres contaminés et de ceux situés aux alentours. "C'est ce que nous faisons pour l'instant au Ghana. A l'heure actuelle,à peu 217 millions d'arbres ont été détruits", confie Opoku. Par le biais de l'organe de régulation Ghana Cocoa Board, le gouvernement ghanéen a institué un important programme dénommé National Mass Spread Programm visant notamment à lutter contre les maladies ravageuses par la promotion de l'accès à coûts réduits des producteurs de cacao aux engrais et pesticides pour améliorer la productivité de leurs exploitations. Par ailleurs identifié comme une des destinations du cacao exporté frauduleusement de Côte d'Ivoire, le Ghana avait déjà ravi au Nigeria son deuxième rang mondial. Il totalise à ce jour une dizaine de nouvelles variétés de cacao à haut rendement et de production précoce, mis à disposition dans plusieurs sites d' approvisionnement au profit des planteurs, selon le Pr. Opoku. Mais, la bataille en vue pour le titre peut être considérée comme étant âpre avec la Côte d'Ivoire, puisque celle-ci annonce un potentiel de production de près de trois millions de tonnes, qu' elle s'est toujours gardée de ne pas atteindre pour éviter d' entraîner une offre plus abondante que la demande et préjudiciable pour les prix au producteur.
Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Ghana: "l'Année du retour" attire les touristes afro-américains

L'Indonésie bloque internet en Papouasie pour contenir les émeutes

Des experts en communication réfléchissent sur la nutrition et le développement de la petite enfance à Yamoussoukro

Le Haut-Commissariat aux Réfugiés (HCR) sensibilise sur l’apatridie à Dahiépa Kéhi dans le département de Gagnoa

Tuberculose : Un comité régional de lutte contre la maladie installé dans la Bagoué