La BAD prévoit une croissance du PIB réel de 8% en Côte d'Ivoire en 2018.
0
 

Écouter
La BAD prévoit une croissance du PIB réel de 8% en Côte d'Ivoire en 2018.

La BAD prévoit une croissance du PIB réel de 8% en Côte d'Ivoire en 2018.

APA | Lu 3491 fois | Publié

La croissance du Produit intérieur brut (PIB) réel de la Côte d'Ivoire devrait s'établir à 8% en 2018, a annoncé mardi à Abidjan le président de la Banque africaine de développement (BAD), Akinwumi Adesina, lors du traditionnel déjeuner annuel en l'honneur des membres du corps diplomatique.

La croissance du PIB réel, en Côte d'Ivoire, "est estimée à 8% en 2018, un autre pas positif vers l'émergence. Je voudrais féliciter le président Alassane Ouattara, son gouvernement et le peuple ivoirien pour ce résultat exceptionnel", a déclaré Akinwumi Adesina dans un discours.

Cette performance, dira-t-il, "ne fait aucun doute que les politiques économiques du pays progressent et que l'avenir s'annonce radieux" pour la Côte d'Ivoire, première puissance économique de l'Uemoa, "c'est pourquoi la BAD a investi plus de 300 millions de dollars (159 milliards F Cfa) dans le pays, en 2017".

La Côte d'Ivoire a enregistré un taux de croissance moyen annuel de 9% sur la période 2012-2016. M. Ouattara, a, dans son discours à la Nation à l'occasion du nouvel an, annoncé que la croissance du pays devrait se situer "autour du taux très appréciable de 8% en 2017 en dépit des fortes tensions internes et de la baisse des cours du cacao"

Concernant les investissements,  M. Adesina a relevé que la BAD a mobilisé 108,4 millions de dollars  (57,44 milliards F Cfa) pour le programme de modernisation et d'expansion de la flotte d’Air Côte d’Ivoire à travers l'acquisition de cinq nouveaux avions.

La banque a également aidé la compagnie aérienne nationale à mobiliser 253 millions d'euros (166 milliards F Cfa) supplémentaires auprès du secteur privé, un investissement qui devrait permettre à Air Côte d'Ivoire de porter le nombre de passagers de 3 à 8 millions d'ici à 2026.

L'institution financière a en outre soutenu le secteur de l'énergie en Côte d'Ivoire. Elle a financé à hauteur de 58 millions de dollars (30,73 milliards F Cfa) la construction d'une centrale hydroélectrique de 44 MW à Singrobo-Ahouaty sur le fleuve Bandama, à 140 Km au Nord d'Abidjan. Un investissement qui vise à renforcer l'électrification de la Côte d'Ivoire.  

"Les économies africaines dans l'ensemble sont restées résilientes en dépit des conditions économiques mondiales et des chocs climatiques et régionaux", a dit M. Adesina, mentionnant que la croissance du PIB réel du continent est estimée à "3,6% en 2017 contre 2,2% en 2016".

Cet article vous a plu ! Partagez-le maintenant

A lire également

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En continu

Plus de 50 journalistes tués dans le monde depuis janvier (ONG)

France: une ancienne ministre de la Culture soupçonnée de "prise illégale d'intérêts

RDC: 45 morts dans des violences inter-communautaires dans l'ouest (gouverneur)

L’ambassade d’Allemagne organise un ”Noël Ebrié” à Blokhauss

Des migrants sur le chemin d’une réintégration réussie à Azaguié